L’équipe de soccer des Patriotes est montée sur l’estrade à quelques reprises samedi au Gala Sport-Hommage, mais c’est pour le prix coup de coeur que sa sélection a le plus ému les spectateurs. Sur la photo, on aperçoit Keven Dupont, au centre, avec deux trophées dans les mains.

Gala Sport-Hommage Desjardins: l’histoire d’amour entre Keven Dupont et les Patriotes

TROIS-RIVIÈRES — Il n’y a pas que la saison 2019 incroyable des Patriotes soccer de l’UQTR qui a retenu l’attention lors du 38e Gala Sport-Hommage Mauricie. La relation qu’ont entretenue les joueurs avec leur nouveau préposé à l’équipement, Keven Dupont, un jeune atteint d’une légère déficience intellectuelle, leur a valu le prix coup de coeur de l’événement.

C’est devant une ovation debout que les membres de la formation trifluvienne sont allés rejoindre leur préposé à l’équipement, qui venait de leur adresser un discours des plus élogieux.

Aussitôt, alors que le jeune homme tenait entre ses mains le trophée coup de coeur du gala, de touchantes et chaleureuses accolades se sont échangées, au grand bonheur des quelques centaines de gens présents.

Témoin de la scène et aussi surpris que sa troupe, le pilote des Patriotes, Shany Black, n’a pu cacher sa fierté à l’égard de ses joueurs et de son préposé. «Depuis le premier jour, Keven se sent comme un membre à part entière de notre équipe. De le voir monter sur scène aujourd’hui pour y tenir un discours avec autant de confiance et d’estime malgré sa différence, ça nous fait dire mission accomplie.»

Plus qu’un travail

Aux yeux de Keven, qui venait tout juste de perdre son emploi lorsque les Patriotes l’ont approché, se joindre à cette équipe relève presque du miracle.

«Je me sens très bien quand je suis avec eux. Il me font sentir aimé et apprécié. Je peux dire sans hésitation qu’ils sont ma deuxième famille. Recevoir cette récompense à leurs côtés me fait chaud au coeur et m’encourage à continuer de travailler en leur compagnie.»

Toutefois, le jeune homme est loin d’être le seul à tirer profit de cette relation qui l’unit aux joueurs de l’équipe. Les étudiants-athlètes ont eux aussi pu en apprendre énormément en côtoyant quotidiennement Keven.

Il leur permet de garder le sourire en permanence et ne cesse jamais de resserrer les liens dans le vestiaire.

«Après une défaite, Keven arrivait toujours dans le vestiaire en nous montrant que ce n’était pas si grave. Il apportait une vision complètement différente de celle des joueurs lors de situations difficiles. Sa petite touche parfois humoristique nous permettait de nous relever plus rapidement chaque fois», a fait savoir Shany Black

L’instructeur ne ferme évidemment pas la porte à une autre initiative de ce genre chez les Patriotes lors les prochaines saisons. De plus, il aimerait paver la voie à d’autres équipes qui aimeraient elles aussi intégrer au sein de leur structure une personne devant composer avec une différence mentale ou physique.

«On est partis avec une idée qu’on pensait être bonne, mais elle est devenue exceptionnelle de par les retombées qu’elle a eues autant sur l’équipe que sur Keven et indirectement sur le programme. On espère pouvoir inspirer d’autres organisations sportives à emboîter le pas, car franchement, ça a été une réussite de A à Z», conclut l’entraîneur-chef.