Les membres de l’équipe d’étoiles des Diablos en soccer féminin pour la saison 2019: Emmie Girard, Audrey-Ann Fournier, Emy Hébert, Mérédith Bélanger et Kelly-Ann Labrie.

Gagner pour aller en première division

Trois-Rivières — Le Cégep de Trois-Rivières a de quoi être fier. Alors que ses Diablos football joueront un match éliminatoire à domicile samedi soir, les deux équipes de soccer de l’établissement se déplaceront à Laval, avec dans la mire la médaille d’or des Championnats provinciaux... et une place en première division du soccer collégial en 2020.

Les gars, entraînés par Shelden Black, disputeront la victoire au Collège de Rosemont à 12 h 30 sur les terrains du Collège Bois-de-Boulogne. Dirigées par Geoffrey Jouvin, les filles ont rendez-vous avec le Collège Dawson à 17 h 30.

Une victoire propulserait les Trifluviennes et les Trifluviens en finale, une défaite les forcerait à jouer le match pour la médaille de bronze. Bref, les Diablos ont trois chances sur quatre d’obtenir une médaille. Ce n’est pas banal, d’ailleurs, de voir les deux formations parvenir à l’ultime étape de la saison, considérant que le bassin de joueurs en Mauricie n’est pas aussi important que pour d’autres régions.

Les filles, par exemple, sont invaincues depuis une défaite encaissée en ouverture de campagne contre Sherbrooke. Depuis, elles ont vaincu toutes leurs adversaires de la section Centre-du-Québec, avant de s’imposer au Championnat de conférence face aux équipes de la région de Québec.

Les joueuses de l’entraîneur Jouvin sont les premières représentantes du Cégep de Trois-Rivières à atteindre le provincial depuis la cuvée de 2010 (médaillées de bronze).

Viser haut

Les Diablos ne cachent pas leurs ambitions: les deux équipes souhaitent jouer en première division l’an prochain et ainsi délaisser les compétitions de zones de la division 2.

«Gagner les provinciaux D2 nous donnerait plus de poids, mais sportivement parlant, on a déjà fait nos preuves», selon Geoffrey Jouvin, en prenant soin d’ajouter que le soccer se porte très bien en Mauricie.

«Les Patriotes joueront au Championnat canadien universitaire, nous aurons deux équipes au niveau AAA chez les moins de 17 ans et nos moins de 13 ans performent dans les sélections régionales au Québec. En gagnant à Laval en fin de semaine, on enverrait un autre puissant message. C’est le but!»

Trois cégeps auraient de l’intérêt à monter en D1 en 2020, dont Trois-Rivières et Vanier. Lionel-Groulx a déjà confirmé son désir de redescendre en D2. «Le projet est entre les mains du Cégep et du Réseau du sport étudiant du Québec.»

Ce projet emballe les principaux concernés. «Ce serait une belle récompense avec tout ce qu’on a donné! Ce serait exceptionnel d’atteindre ce niveau alors que la plupart des équipes présentes sont de Montréal et Québec», observe Béatrice Jutras, une milieu de terrain de 18 ans qui devrait disputer une troisième saison collégiale l’an prochain.

Elle espère que ce sera en D1. Mais d’ici là, il y a un titre à gagner en division 2!