Gaëlle St-Pierre Lepitre, 12 ans s’impose dans l’une des catégories parmi les plus fortes au Québec en trampoline.

Gaëlle St-Pierre Lepitre continue d’impressionner

TROIS-RIVIÈRES — Elle vient à peine de fêter ses 12 ans, et Gaëlle St-Pierre Lepitre attire l’attention en collectionnant les succès au trampoline. Plus impressionnant, elle réussit à gagner dans une catégorie très compétitive et face à des adolescentes plus vieilles qu’elle, comme ce fut le cas à Montréal, en fin de semaine, à la première Coupe du Québec.

Inscrite en classe National 5 chez les 16 ans et moins, un niveau assez élevé pour son âge, la Trifluvienne a réussi un tour du chapeau, avec deux médailles d’or et une d’argent.

Au trampoline individuel, l’étoile montante du club Intercité a présenté une routine libre de 8,8 en coefficient de difficulté, et ce pour la première fois de sa jeune carrière. Sa prestation lui a permis de se hisser en classe National 6, 17 ans et moins, en vue de la prochaine compétition.

«Elle impressionne pas mal tout le monde en ce moment, reconnaît son entraîneure, France Bouffard. Sa qualité de mouvements ne passe pas inaperçue. Les juges s’informent, elle a vraiment ressorti du lot à la Coupe du Québec.»

Son autre médaille d’or fut récoltée au trampoline synchronisé, avec sa coéquipière Mathilde Vinette.

La présente saison est remplie de promesses pour Gaëlle St-Pierre Lepitre. Elle vise les championnats provinciaux et nationaux. Il n’y a pas de possibilité d’accéder aux Championnats mondiaux par groupe d’âge cette saison en raison de la tenue des Jeux olympiques, mais France Bouffard planche sur un plan B: une compétition internationale, à Vancouver, qui regrouperait de beaux espoirs de la discipline.

«Gaëlle aurait pu accéder aux Mondiaux l’année passée si elle s’était retrouvée en classe National 6. C’est rare que le Canada envoie des jeunes de 11 ou 12 ans à ce niveau.»

Au total, 30 membres du Trampoline Intercité étaient à Montréal il y a quelques jours. Leur récolte de médailles se chiffre à 20.

En classe National 6, 17 ans et moins, Laetiah Sauveur, médaillée d’or, ainsi que Meggy Lebel, médaillée d’argent, ont établi leur nouveau record de difficulté sur un plateau de compétition (routines libres de 9,6 et 9,7). Meggy Lebel a aussi atteint le niveau National 6 en double mini-trampoline.

«Meggy est une autre de nos jeunes étoiles en devenir», sourit France Bouffard, pas peu fière de constater que tous ses trampolinistes en provincial 1, 12 ans et moins, sont montés sur le podium. «C’est la relève, c’est bon signe.»