Gabriel Denis (au centre) était le choix de l’organisation pour devenir le nouveau capitaine des Cataractes. Il est entouré de ses assistants, Jordan Lepage et Jérémy Martin.

Gabriel Denis devient le capitaine des Cataractes

Shawinigan — C’est à Gabriel Denis que revient le privilège d’occuper le rôle de capitaine chez les Cataractes.

Le vétéran de 19 ans succède à Colin Paradis, dont le règne fut de courte durée. La nomination est bien différente, d’ailleurs. Denis a grandi au sein de l’organisation et il pourrait encore offrir deux autres saisons à l’équipe qui l’a repêché au deuxième tour en 2016.

«Il est le choix de l’organisation. On a quand même fait voter les joueurs pour voir s’ils arrivaient à la même conclusion que nous et je peux te dire que le nom de Gabriel est sorti très fort», livrait Daniel Renaud, qui ne s’est pas fait prier pour vanter les mérites du joueur natif de Rivière-aux-Renards, en Gaspésie.

«Il incarne les valeurs des Cataractes, autant sur la glace qu’à l’extérieur. Il a toujours été un travailleur infatigable. En plus, depuis le début de cette nouvelle année, sa façon de se comporter nous impressionne énormément», ajoute-t-il.

Le principal intéressé dit avoir été un peu surpris par sa nomination, officialisée avant la séance d’entraînement de mercredi après-midi. «J’avais discuté de cette possibilité avec Daniel (Renaud) à quelques reprises depuis mon arrivée à Shawinigan, mais puisque ma dernière saison a été difficile, je me disais que ça n’allait peut-être pas être moi. Je suis content, c’est une belle marque de confiance. C’est la première fois que je vais être capitaine! J’entends montrer l’exemple à mes coéquipiers.»

Denis est le premier à l’admettre, son début de carrière junior n’a pas été de tout repos. Blessé plus souvent qu’à son tour, il n’a pas encore pu réellement se faire justice. Depuis le début du camp, il semble toutefois être libéré.

«Il s’est passé bien des choses en deux ans. Sur le plan personnel, ça n’a pas été facile autant mentalement que physiquement. Et puis l’équipe n’allait nulle part avant qu’elle ne sorte de sa coquille lors des dernières séries», confie-t-il. «J’ai décidé de revenir cette année dans le seul but de m’amuser. Sans me mettre de pression. À date, ça fonctionne bien!»

Vous vous doutez bien que Denis ne veut plus changer d’approche, même si son maillot sera soudainement plus pesant de quelques onces. «Ce serait une erreur de changer ma façon de me comporter. C’est avant tout par l’exemple que je veux assumer mon leadership. Avec tout ce que j’ai traversé, c’est sûr aussi que je peux conseiller les plus jeunes s’ils en ont besoin.»

Dans son mandat, Denis sera épaulé par Jordan Lepage et Jérémy Martin. Un troisième assistant sera vraisemblablement ajouté d’ici quelques semaines.