De retour à la Coupe Canada pour une deuxième année de suite, le joueur de ligne défensive Félix-Antoine Desjardins (au centre de la photo) agira cette fois à titre de vétéran pour Équipe Québec, qui tentera de défendre son titre décroché à Winnipeg.

Football scolaire: Desjardins à la Coupe Canada

Plus jeune joueur d'Équipe Québec il y a un an à Winnipeg, Félix-Antoine Desjardins est de retour chez les Bleus, cet été, pour défendre le titre obtenu à la Coupe Canada par notre équipe de fooball des moins de 18 ans.
Le joueur de ligne défensive originaire de Trois-Rivières faisait partie, en 2016, d'une belle délégation mauricienne qui misait sur trois autres joueurs, ce qui veut dire que nos athlètes de la région représentaient 10 % de l'effectif québécois. Cette sélection avait d'ailleurs bouclé le tournoi avec un retentissant succès. L'objectif sera le même à compter de samedi, alors que la Coupe du Canada 2017 se déplace du côté de Wolfville, en Nouvelle-Écosse.
À 17 ans, Desjardins sera le seul représentant de la Mauricie cette fois. Il arrive aussi en tant que vétéran, donc avec des responsabilités accrues. Ayant terminé son secondaire à l'Académie les Estacades il y a à peine quelques semaines, celui qui portera les couleurs des Titans du Cégep Limoilou en division 1 collégiale à l'automne venait à peine de quitter l'avion quand il s'est entretenu avec Le Nouvelliste, jeudi soir.
«Nous sommes l'équipe à battre ici. On revient de la cafétéria et tout le monde nous regardait! C'est sûrement un signe», faisait remarquer le jeune homme, élu sur l'équipe d'étoiles de la Ligue provinciale juvénile au terme de sa dernière année avec les Estacades.
«Il mérite d'être avec Équipe Québec», souligne son entraîneur à l'Académie, Pierre De Jean. «À un contre un, Félix-Antoine ne perd presque pas de bataille, tellement il est fort physiquement et sur le plan technique. Il possède une bonne anticipation du jeu et ses départs sont très rapides. S'il le souhaite, il a le potentiel pour aller loin et en plus, c'est un jeune facile à diriger.»
Desjardins le dit lui-même, il a de grandes visées dans le monde du football. Mais avant de discuter de l'avenir, il focalise toutes ses énergies sur la Coupe Canada, où il espère connaître un dénouement plus heureux qu'il y a un an. Oui, Équipe Québec a gagné l'or, mais le principal intéressé n'a presque pas joué de la finale en raison d'un virus.
«J'ai pris part à trois ou quatre jeux, j'avais de la misère à bouger. J'étais déçu, car j'avais commencé le premier match comme partant. Je suis passé par toute la gamme des émotions. Du départ, je ne pensais pas faire l'équipe! Je vise donc une autre finale et une autre victoire!»