Le quart-arrière des Diablos, Charles Cossette, après la rencontre.

Football collégial: les Diablos éliminés

Trois-Rivières — Dans un match typique des séries éliminatoires, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières ont perdu 33-29 face aux Lynx du Cégep Édouard-Montpetit, voyant ainsi leur saison prendre fin.

De beaux jeux offensifs et défensifs, de l'intensité, des pénalités, des erreurs et des revirements, on en a eu pour tous les goûts au stade Diablos, samedi soir. Les spectateurs ont d'ailleurs dû attendre jusqu'au dernier jeu afin de connaître laquelle des deux équipes allait sortir victorieuse de cet affrontement quart de finale de la division 2 du circuit de football québécois. Alors que les Diablos frappaient à la porte des buts et auraient pu marquer le touché de la victoire, le quart-arrière Charles Cossette a été violemment arrêté à ligne de deux verges. Ce plaqué mettait alors fin à une rencontre endiablée au cours de laquelle les deux formations se sont échangé l'avance à plusieurs reprises. 

Visiblement très déçu de voir son équipe être éliminée de la sorte, l'entraîneur-chef des Diablos, François Dussault, a indiqué que ce match avait été un peu à l'image de la saison. 

«Il y a eu beaucoup d'émotion, de bonnes choses et de moins bonnes», a-t-il confié au Nouvelliste alors que ses joueurs, aussi déçus que lui, rentraient tranquillement au vestiaire. 

Coach Dussault a d'ailleurs tenu à souligner le travail et l'implication de ceux-ci tout au long de la saison. Lui-même ancien joueur, il est conscient des sacrifices que doivent faire ses étudiants-athlètes pendant l'automne. 

«Je prends le blâme pour la défaite. Quand on gagne, c'est grâce aux joueurs, mais quand on perd, c'est à cause des entraîneurs», a-t-il poursuivi. 

Peu bavard à ce propos au cours de la saison, il a reconnu que plusieurs joueurs importants sont tombés au combat au fil des semaines, compliquant la tâche de son équipe d'entraîneurs lors de l'élaboration des plans de match. Certains étaient d'ailleurs de retour dans l'alignement samedi soir, dont le receveur de passe Lancelot Bergeron. Ce dernier a d'ailleurs connu un fort match.

Beaucoup de rebondissements
Comme ce fut le cas lors de leur précédente visite à Trois-Rivières, les Lynx ont, grâce à un touché marqué sur une course d'une verge, ouvert la marque au premier quart. 

Les Diablos se sont quant à eux inscrits au pointage en milieu de deuxième quart. Se trouvant à la porte des buts grâce à un bel attrapé de 38 verges de Kevin Morin, le quart-arrière Charles Cossette a gardé le précieux objet sur six verges pour se rendre dans la zone des buts. Après la transformation réussie, les Diablos tiraient alors de l'arrière 10-7. 

Les locaux ont pris les devants plus tard au deuxième quart. Après deux superbes passes de 21 et 33 verges captées coup sur coup par Lancelot Bergeron et une pénalité pour rudesse, Mohammed Abdillahi a facilement marqué un touché après une course d'une verge. À la suite de la transformation, le pointage était de 14-13 à ce moment. 

Comme en début de match, ce sont les Lynx qui ont marqué les premiers à la reprise des hostilités au retour de la mi-temps. Après une autre longue série offensive, ils ont repris l'avantage 19-14. 

Fidèles à leurs habitudes depuis le début de la soirée, les Diablos n'ont pas mis de temps à riposter. Après avoir complété plusieurs belles passes à ses receveurs, Charles Cossette a terminé le travail et a marqué un touché grâce à une course de huit verges. Il a par la suite atteint une de ses cibles dans la zone des buts pour réussir la transformation de deux points. Le score était alors 22-19 en faveur des Rouges.

Après avoir vu deux touchés être annulés à la suite de pénalités lors de son retour sur le terrain, l'offensive des Lynx n'a pas abdiqué. Cette persévérance a fini par porter ses fruits alors que Frédérick Hachey a capté une offrande de son quart-arrière dans la zone des buts, redonnant l'avance aux Lynx 26-22. 

Dans ce qui était tranquillement en train de devenir un match un peu fou, les Diablos ont repris rapidement les devants 29-26. Discret depuis le début du match, Emmanuel Gode a alors pris les choses en main et a transporté le ballon jusque dans la zone des buts. 

L'affrontement s'est poursuivi de la même façon au retour de l'offensive d'Édouard-Montpetit. Forcés de dégager alors qu'ils se trouvaient en zone des Diablos, les Lynx ont marqué un touché pour le moins particulier pour reprendre l'avantage pour de bon. Alors que le joueur des Diablos responsable de retourner le botté a échappé le ballon, un défenseur l'a recouvert après qu'il eut roulé dans la zone des buts, récoltant alors six précieux points.