Pas moins de douze joueurs de l’édition 2019 des Diablos proviennent de l’extérieur du pays.

Football collégial: des Diablos internationaux!

TROIS-RIVIÈRES — Depuis son arrivée à la barre des Diablos du Cégep de Trois-Rivières, François Dussault souhaite ajouter une touche internationale au programme de football. Si l’objectif était d’abord d’ajouter entre quatre à cinq joueurs provenant de la France, la réalité s’est avérée fort différente cette saison alors que pas moins d’une douzaine de joueurs internationaux endosseront l’uniforme rouge et blanc.

De ce contingent, il y en a cinq qui étaient prévus dans les astres du Diable en chef. Dussault travaille en effet depuis quelques années à développer un filière française en collaboration avec Éric Penot, un précieux recruteur basé dans l’Hexagone qui s’assure de filtrer les meilleurs candidats jusqu’à Trois-Rivières.

«C’est la première cuvée qu’on a recrutée nous-mêmes. Dans les dernières années, il y a des joueurs qui étaient venus ici de leur propre initiative, mais cette fois, ils ont été minutieusement choisis. Je suis allé les voir jouer en France, on les a passés en entrevue», énumère l’entraîneur-chef. «Mais tout part d’Éric Penot. C’est une véritable machine de recrutement. On ne pourrait pas miser sur un groupe aussi talentueux sans lui. Il est le pilier de ce projet», vante Dussault.

C’est donc par ce processus que sont passés Elijah Cramaix, Adnane Rekibi, Emmanuel Laurier, Mohamed Abdillahi et Nicolas Gavarin. Ce groupe se veut rempli de talent et le premier match de l’année a permis d’en prendre connaissance. Cramaix s’est grandement illustré en défensive avec une interception, 8,5 plaqués ainsi que 64 verges amassées sur trois retours de bottés d’envoi.

Six autres joueurs originaires de la France se sont ajoutés de façon un peu exceptionnelle en vue de la campagne 2019. Au départ, cette demi-douzaine de joueurs devait défendre les couleurs des Jeannois du Collège d’Alma, en troisième division. Or, au printemps, le programme a été contraint de fermer ses portes, faute de joueurs.

Après avoir contacté l’entraîneur-chef des Jeannois, Jean-Philip Caron, le pilote des Diablos a convenu de faire de la place aux six joueurs originaires de la France qui se trouvaient sans port d’attache à quelques semaines du début de la session automnale. C’est ainsi que sont débarqués à Trois-Rivières Alexandre Lucas, Alan Barcaro, Lenny Samuel Léone, Marvy Stanojkovic, Angel Daniel Virion et Kenny Amaral. «J’ai trouvé ça excessivement triste de voir le programme fermer à Alma. Je sais à quel point il faut mettre des heures pour faire fonctionner une équipe. J’étais vraiment désolé de la situation et je ne me voyais pas refuser ces joueurs-là.»

Enfin, la 12e touche internationale de l’alignement des Diablos a de quoi surprendre, en provenance de l’Île de la Réunion. D’abord débarqué à Trois-Rivières pour ses études, Julio Jean Shelton Tévanée a cogné à la porte de coach Dussault, à la recherche d’un défi sportif dans sa nouvelle terre d’adoption. «C’est un joueur de rugby à la base. On va voir comment on peut l’intégrer à notre groupe. Mais jusqu’à maintenant, il est très travaillant et il veut apprendre», sourit l’entraîneur.

Samedi soir, les Diablos vont tenter de remporter un deuxième match en autant de sorties cette saison alors qu’ils recevront la visite des Griffons du Cégep de l’Outaouais dès 19 h 30.