Florence Brunelle a été choisie par Patinage de vitesse courte piste Canada pour représenter le pays, aux Jeux olympiques de la Jeunesse en Suisse. Quelques jours plus tard, elle s’envolera pour l’Italie, aux Mondiaux juniors.
Florence Brunelle a été choisie par Patinage de vitesse courte piste Canada pour représenter le pays, aux Jeux olympiques de la Jeunesse en Suisse. Quelques jours plus tard, elle s’envolera pour l’Italie, aux Mondiaux juniors.

Florence Brunelle sur les plus grands plateaux

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Florence Brunelle a commencé à dominer dans son sport à un très jeune âge. À compter de samedi, on saura de quel bois elle se chauffe sur la scène internationale, alors que s’amorce le volet du patinage de vitesse courte piste aux Jeux olympiques de la Jeunesse en Suisse.

La patineuse de Trois-Rivières a l’honneur d’être la première à représenter le Canada dans cette discipline aux JO de la Jeunesse. Chez les garçons, c’est Félix Pigeon (Saint-Pie) qui obtient le vote de confiance.

«C’est une immense fierté d’être là-bas sous les couleurs du Canada. J’ai hâte de vivre chacun de ces moments», mentionne l’adolescente qui, à l’image de dizaines d’autres athlètes du pays, a l’occasion de baigner dans l’ambiance des Jeux, à Lausanne.

Son programme s’annonce relevé. Elle participera d’abord à la course du 1000 m samedi, distance où elle a battu le record canadien il y a quelques semaines. Le 500 m est prévu lundi, puis le relais mixte avec Pigeon, mercredi. La plupart de ses épreuves seront disponibles sur le site web de Radio-Canada Sports en direct, tôt le matin, heure du Québec (normalement entre 4 h et 7 h)

Pas de temps pour du tourisme!

C’est déjà un horaire chargé, n’est-ce pas? Pourtant, ça ne s’arrêtera pas là pour Florence Brunelle!

Dès le lendemain du relais aux JO de la Jeunesse, elle s’envolera pour l’Italie, en vue des Championnats mondiaux juniors de patinage courte piste, prévu à la fin janvier et au début février.

Elle ignore encore sur quelles distances on la déléguera. «Je vois ces deux compétitions comme des occasions de m’améliorer, d’aller chercher beaucoup d’expérience et d’apprendre sur le métier de patineuse courte piste. Je m’en vais en Europe l’esprit libre, en sachant que ce sont des compétitions d’envergure, mais il s’agit surtout d’une étape formatrice dans mon parcours.»

Peu importent les résultats qu’elle cumulera lors de ces deux rendez-vous internationaux, la Trifluvienne fera des bonds de géant en l’espace de quelques mois. Après une opération au genou, elle est revenue plus forte à partir du printemps 2019, au moment où elle gagnait les sélections nationales junior. Depuis, celle qui est désormais affiliée au Club de patinage de Pointe-aux-Trembles et qui s’entraîne à Montréal poursuit son ascension.

À Bormia en Italie, deux Mauriciens rejoindront Florence Brunelle, le 27 janvier. Philippe Daudelin et Léa Chamberland-Dostie, qui s’entraînent également à Montréal, représenteront le Canada.