Florence Brunelle a bouclé le 500 m en 45,314 secondes, lundi à Lausanne.

Florence Brunelle ajoute une autre médaille aux Jeux olympiques de la Jeunesse

Trois-Rivières — Florence Brunelle est arrivée à Lausanne sans objectif précis. Elle quittera les Jeux olympiques de la Jeunesse avec deux, peut-être trois médailles accrochées à son cou!

La patineuse de vitesse originaire de Trois-Rivières est l’une des meilleures athlètes du Canada à ces Jeux. Elle a confirmé son statut d’espoir olympique en gagnant le bronze sur la spectaculaire distance du 500 m, lundi en Suisse.

C’est un deuxième podium pour elle en autant d’épreuves, après la troisième position décrochée au 1000 m, samedi. Des performances au-delà des espérances, même si tous, au sein de Patinage de vitesse Canada, connaissent son potentiel.

En fait, la principale intéressée est la première qui s’avoue agréablement surprise par le dénouement de ses Jeux. «Je venais ici pour prendre de l’expérience à l’international. Mais à la lumière des résultats, c’est certain que je réalise que j’ai ma place parmi les meilleures», a-t-elle confié au Nouvelliste, après la cérémonie des médailles.

Quelques heures auparavant, Devin Heroux de CBC a partagé une partie de l’entretien qu’il a eu avec elle sur les réseaux sociaux. «Je pense que ce n’est que le début», a dit l’adolescente de 16 ans au journaliste du diffuseur public anglophone, lorsqu’invitée à parler de ses récents succès, qui font d’elle l’une des têtes d’affiche de nos jeunes représentants à Lausanne.

L’athlète paralympique Chantal Petitclerc, une légende vivante de l’athlétisme, a quant à elle salué la prestation de Florence Brunelle sur son compte Twitter.

Heureuse disqualification

Brunelle avait fort bien amorcé sa journée de lundi. Après avoir obtenu sa qualification pour la ronde éliminatoire, elle a dominé son quart de finale. En demi-finale, elle s’est accrochée à la deuxième position, ce qui lui a permis de se hisser au sein du groupe des quatre finalistes.

La Trifluvienne a posé en compagnie de l’autre médaillé du jour pour le Canada, Liam Brearley en surf des neiges.

Ayant réussi le quatrième chrono le plus rapide, elle a entamé la finale dans le quatrième couloir. Pendant que Seo Whi-min de la Corée du Sud larguait le groupe et filait vers une autre médaille d’or, une lutte à trois se dessinait derrière.

Il y a eu beaucoup de contacts et à la ligne d’arrivée, la Trifluvienne devait se contenter de la quatrième place. Par contre, quelques minutes plus tard, la disqualification de la Chinoise Zhang Chutong a ouvert la voie à Brunelle vers le podium. Du bonus pour celle qui a bouclé les 500 mètres en 45,314 secondes.

«Je suis plus à l’aise sur la distance du 1000 m et j’aime beaucoup le 1500 m aussi. Malheureusement, cette course n’est pas au programme des Jeux. Au 500 m, tu n’as que quatre tours et demi, il y a moins de stratégie et plus de vitesse. Il faut être plus agressive. De pouvoir batailler avec les meilleures, même au 500, c’est encourageant! Qui sait, je vais peut-être devenir une experte du 500?»

Entrée fracassante

Chose certaine, Florence Brunelle aurait fait une entrée fracassante sur la scène mondiale de son sport.

Et ce n’est pas fini puisqu’après le relais mixte de mercredi, elle s’envolera pour l’Italie, en vue des Mondiaux juniors. On s’imagine bien qu’elle a pris goût au succès et qu’elle voudra récidiver à Bormio...

«Ça ne fait pas si longtemps que je suis de retour à la compétition. Après mon opération au genou l’année dernière, j’ai dû être patiente. J’avais le choix entre le soccer et le patinage de vitesse, j’ai opté pour le deuxième sport et je ne le regrette pas! J’apprécie chaque moment que je vis ici depuis le début de la semaine et les nombreuses entrevues avec les médias, ça ne me dérange pas!»

D’autres athlètes en action

Avant que la doublée médaillée de bronze ne saute sur la glace pour une dernière fois mercredi, d’autres athlètes de la région seront en action mardi. Au hockey, le gardien Vincent Filion et le défenseur Tristan Luneau, les deux des Estacades midget AAA, tenteront de qualifier le Canada pour la finale alors qu’ils affronteront les Américains.

En ski de fond, Liliane Gagnon, de Shawinigan, prendra part au 5 km Classique. Plus tôt pendant les Jeux, elle s’est classée 23e au sprint et 29e au cross-country.