Flag-football: finale dramatique d'un tournoi épique

Une victoire en finale face à celles que plusieurs considéraient comme les favorites, et arrachée au terme d'une prolongation de surcroît. Parions que les membres de l'équipe féminine U16 de la Mauricie, qui représentaient le Québec au Championnat canadien de flag-football, garderont un heureux souvenir du tournoi de Charlottetown!
Après un parcours encourageant en ronde préliminaire ponctué d'une seule défaite, les protégées de Raphaël Grenier et David Clément ont poursuivi sur leur lancée lors de la phase éliminatoire, en route vers un deuxième titre consécutif pour la province dans cette catégorie. Le Québec revient ainsi des nationaux avec le titre de championnes pour la troisième fois en quatre ans. En 2011, les meilleures joueuses U18 avaient également triomphé.
Chaque médaille d'or a son histoire. Celle de dimanche, récoltée à l'Île-du-Prince-Édouard, fut remportée au terme d'une prolongation de 30 minutes, lors de la dixième ronde des convertis. Marie-Frédérique Poulin a capté la passe de Shanel Turgeon pour procurer la victoire aux filles de la Mauricie, couronnées championnes provinciales en mai dernier.
«Chacune des deux équipes avait la chance de réussir le converti et si le pointage demeurait égal après les deux tentatives, nous devions passer à la ronde suivante. Le jeu a duré une bonne trentaine de minutes», souriait Grenier, très fier de ses joueuses.
«Le Manitoba misait sur une sélection de filles très physiques et elles avaient toutes pris part au championnat de 2013. De notre côté, seulement deux membres de l'édition de l'an passé effectuaient un retour, alors oui, nous avions un gros défi à relever. C'est d'autant plus satisfaisant quand on sait que la discipline se développe partout au pays. Les séances vidéos et l'étude des adversaires, ce n'est plus réservé uniquement au football. On en fait, nous aussi!»
Or, les deux clubs s'étaient affrontés une première fois pendant le tournoi à la ronde. Le Manitoba l'avait alors emporté par cinq points.
«Il y a des joueuses dans cette équipe qui évoluent au niveau cadet A. C'est donc très spécial pour elles, du jour au lendemain, de devenir les championnes canadiennes.»
Poulin, pour son efficacité en défensive, a été nommée joueuse la plus utile du tournoi sur cette unité. «Quant à notre offensive, on peut dire que tout le monde a contribué. Il s'agit d'une grosse victoire collective.»