Tom Brady 

Fin d’une époque

COMMENTAIRE / Depuis vingt ans, le duo Tom Brady et Bill Belichick incarne l’efficacité. Ils ont ensemble redéfini le mot victoire dans la NFL.

Rarement spectaculaire sur le terrain, Tom Brady est un des meilleurs sinon le meilleur quart arrière de l’histoire. Ses six bagues du Super Bowl en témoignent. Brady est aussi l’archétype d’un joueur de concession. Depuis qu’il a ravi le poste de quart à Drew Bledsoe en 2001, il est devenu la fondation des Patriots.

Souvenez-vous des circonstances de ses premiers matchs comme partant. À la deuxième semaine d’activités, Bledsoe subit une blessure qui le tiendra à l’écart du jeu, ce qui permettra à Brady de briller et de finalement remporter le Super Bowl contre les puissants Rams de St. Louis. Il a même été nommé joueur le plus utile de la rencontre. Tout ça, alors que les États-Unis pansaient les plaies du 11 septembre.

En 20 ans, Brady a conduit les siens à cinq autres victoires du Super Bowl. Il est le joueur ayant soulevé le plus de fois le trophée Vince Lombardi. Et il a permis à une franchise moribonde, tant économiquement que sur le terrain, de devenir la machine de football que nous connaissons.

Signe que Brady est l’artisan principal de ces conquêtes, essayez de vous souvenir des autres joueurs à l’attaque qui ont fait les succès des Patriots et qui, surtout, ont eu autant de succès ailleurs. La liste est courte… très courte.

Après 20 saisons, Tom Brady et les Patriots empruntent des chemins différents. À 42 ans, Brady a encore la passion du foot qui le pousse à attacher solidement son casque et faire face aux défensives adverses. Et plus que tout, il a encore la santé pour affronter des joueurs qui ont grandi pour la plupart en le regardant accumuler les victoires au Super Bowl. Qu’un aussi grand quart puisse continuer sa carrière sous d’autres cieux ne peut être que bénéfique pour la NFL. Et je suis convaincu que si Brady retourne sur le terrain, c’est pour continuer à être au sommet.