L’attaque des Cascades a fait le boulot dans ce match sans lendemain.

Feux d’artifice des Cascades!

Shawinigan — À leur cinquième saison dans la Ligue de baseball majeur du Québec, les Cascades de Shawinigan participeront pour la première fois à la grande finale.

Les hommes de Matthew Rusch ont aisément vaincu mercredi soir les Brewers de Montréal, 13-4, devant près de 400 personnes au parc Optimiste, un marathon d’environ trois heures pour un match de sept manches. En finale, les Shawiniganais ont rendez-vous avec les Blue Sox de Thetford Mines, champions de six des sept dernières années!

Avec un circuit de deux points et un double, Michaël Laprise a été la bougie d’allumage des hommes en bleu au bâton. Pour un gars qui porte cet uniforme depuis les débuts il y a quatre ans, le moment était bien choisi pour donner le spectacle.

«C’est spécial! Les Brewers avaient les gros joueurs, la pression était de leur côté. On passe enfin en finale et on espère que ça va continuer de cette façon», disait celui que ses coéquipiers appellent Monsieur Cascades.

Marc-Antoine Perron-Rousseau a également claqué une longue balle, tandis que le bon vieux Patrick Flageol a ouvert le bal avec un simple de deux points, sur la clôture du champ centre. Justin Bélanger, le premier frappeur du rôle offensif, a marqué trois fois.

En fait, les Cascades ont marqué dans toutes les manches, du premier au cinquième tour au bâton. Dans ces circonstances, le travail de Rusch a été grandement facilité.

L’ancienne vedette des Aigles Can-Am a concédé un simple d’un point à son vis-à-vis sur le monticule, Jean-Luc Blaquière, de même qu’un circuit de deux points à Josué Peley.

Blaquière, Peley, Jonathan Malo: les Brewers profitaient de beaucoup d’expérience dans leur alignement, ces joueurs ayant tous porté l’uniforme des Capitales de Québec en plus d’évoluer dans les rangs affiliés pendant quelques années. Non, ce n’était pas gagné d’avance pour les Cascades. Mais les locaux ont été agressifs en marquant plusieurs points après deux retraits, ce qui a fini par couler les Brewers.

«Ce n’est pas moi qui ai fait le gros du travail ce soir, ce sont les gars à l’attaque», souriait l’entraîneur Rusch, visiblement très heureux de passer à la ronde ultime.

«Ç’a été une grosse bataille, je dois féliciter Montréal pour cette belle demi-finale. Mais ce soir, nous avions un peu plus d’énergie qu’eux. Je suis fier de mes joueurs.»

Rusch admet au passage avoir eu un peu de difficulté avec le monticule, dont la qualité était moyenne. «Mais ça aussi, ça fait partie de l’avantage du terrain!»

Précieux, l’avantage du terrain

La victoire des Cascades dans ce septième et ultime duel confirme encore une fois que dans ce genre de partie, l’équipe locale mise souvent sur un avantage psychologique. Tous les joueurs vous le diront, mieux vaut jouer à la maison dans un tel scénario.

Or les Cascades miseront encore sur l’avantage du terrain en finale face aux Blue Sox. Shawinigan (19-13) a obtenu deux victoires de plus que Thetford (17-15) en saison régulière.

Carnet de notes

L’organisation des Cascades annoncera dans les prochaines heures quand aura lieu le premier match de la finale.

Afin de ne pas entrer en conflit d’horaire avec la rencontre inaugurale à domicile des Cataractes vendredi soir, il y a de bonnes chances que la finale s’amorce samedi après-midi, à Shawinigan...

La dernière formation de la Mauricie à avoir remporté le championnat du baseball senior québécois est le Vertdure de Trois-Rivières, en 2008.

Les Cascades tenteront de les imiter, 11 ans plus tard.