Ron Choules a quand même vu de belles choses mardi, malgré le revers.
Ron Choules a quand même vu de belles choses mardi, malgré le revers.

Faux départ pour les Cataractes

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Ce n’était peut-être pas une si vilaine chose que le premier match préparatoire des Cataractes soit disputé à huis clos mardi! Face aux Tigres de Victoriaville dans un duel bourré de recrues, Ron Choules a vu son équipe être dominée à tous les chapitres par les visiteurs, qui sont repartis du Centre Gervais Auto avec une victoire de 4-2.

Sans le gardien Olivier Leclair, testé 39 fois, la défaite aurait été plus cinglante. S’il a bougé un peu rapidement sur le premier but qu’il a accordé en première, le gardien de la Mauricie s’est ensuite bagarré jusqu’à la fin pour garder son équipe dans le match, qui avait bien du mal à gagner sa part de bagarres le long des rampes. Leclair n’a finalement été battu qu’en avantage numérique et en début de troisième, alors que les Tigres bourdonnaient, il a confectionné quelques bijoux pour garder l’écart à deux buts.

Ces séquences ont fait basculer un peu le vent de côté. Menés 3-1, les Cataractes ont alors coupé l’avance des Félins de moitié grâce au filet de Marek Doucet, probablement la recrue la plus en évidence de son camp mardi. Les Cataractes ont ensuite passé les dernières minutes de la partie à attaquer, sans pour autant arriver à créer l’égalité. Les visiteurs ont finalement terminé le travail avec un but dans un filet désert avec 20 secondes à écouler au cadran.

Outre Doucet, William Veillette a été l’autre marqueur des Cataractes. Veillette était l’un des rares vétérans en uniforme, et Ron Choules l’avait décoré du titre de capitaine. «Un nouveau coach, un nouveau système de jeu, de nouveaux coéquipiers, c’est normal d’avoir besoin d’une certaine période d’adaptation. Par contre, l’effort était là à 100%», jugeait le jeune homme de 18 ans, qui a senti la différence de se produire devant des gradins dégarnis. «Surtout qu’à Shawinigan, nous avons la chance d’avoir les meilleurs partisans de la ligue. Ils vont nous manquer, c’est certain, il faudra trouver des façons de se donner l’énergie qu’ils nous apportaient entre coéquipiers. Ça peut se faire en se parlant plus sur le banc, en créant des étincelles sur la glace», souriait Veillette, pas fâché du tout de renouer avec sa passion. Veillette, en passant, adore le concept de bulle bâtie par les Cataractes. «On a tout ce dont on a besoin là-dedans. C’est l’fun d’être tous ensemble.»

Parmi les recrues dont c’était le baptême, il y avait le Trifluvien Isaac Ménard. Le choix de troisième ronde en juin dernier s’est fait prendre la main dans le sac une couple de fois mardi, ce qui est tout à fait normal pour un adolescent créatif qui goûte à un nouveau calibre de jeu. «Les gars sont plus gros, le jeu est plus rapide. C’est certain que c’est différent. Je vais avoir besoin d’un peu de temps pour m’adapter. Mais je sais que je peux jouer dans cette ligue. J’ai des choses à améliorer, mais je suis satisfait de mon camp jusqu’ici», expliquait celui qui a mis une croix sur la NCAA pour évoluer dans sa cour arrière. «Ce n’était pas un mauvais match pour l’équipe. On aurait dû tirer un peu plus au filet adverse. Et si nous avions été plus disciplinés, nous aurions connu une meilleure deuxième période.»

Justement, Choules préférait voir le verre à moitié plein. Il s’encourageait avec la fin de match de sa troupe. «C’était un premier match et ça ressemblait à un premier match. C’est correct. Notre gardien nous a gardés dans le match en début de troisième puis on s’est ensuite donné une chance de revenir de l’arrière. On a vu de belles choses de certains jeunes», soulignait le nouveau pilote des Cataractes, qui a remarqué lui aussi que son équipe concédait une bonne dose physique à ses visiteurs. «J’ai posé la question à un entracte si le groupe d’âge de l’autre côté était le même que le nôtre et il semble que c’était le cas. Mais bon, dans tout ça, l’important c’est de voir que certains joueurs sont en train de ressortir du lot. On a mis les jeunes dans un paquet de situations pour s’assurer de bien les évaluer. La démarcation est en train de se faire naturellement.»

Les Cataractes vont peut-être procéder à des coupes dans les prochaines heures mais le plus gros sera effectué après le match retour de jeudi à Victoriaville. «Le processus achève», confie Choules.