Eye of the Tiger Management souhaite faire changer la décision du plus récent combat de François Pratte.

Eye of the Tiger veut faire changer la décision du combat de François Pratte

TROIS-RIVIÈRES — Le verdict nul technique entre François Pratte et Sergio Silva n’a peut-être pas beaucoup retenu l’attention samedi au Casino de Montréal, en sous-carte du combat entre Mathieu Germain et Steven Claggett, mais il pourrait néanmoins avoir des conséquences pour la suite de la carrière du Trifluvien de 28 ans. Voilà donc pourquoi son promoteur Camille Estephan consulte présentement les avocats de l’écurie Eye of the Tiger Management dans l’espoir de faire changer la décision auprès de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ).

En passant d’un verdict nul à un verdict de non-lieu, ceci permettrait au Trifluvien de 28 ans de conserver son dossier immaculé (8-0), contrairement au nul technique qui entache plutôt sa fiche (8-0-1).

Dans le monde de la boxe, le moindre faux pas peut ralentir la progression de n’importe quel boxeur. Voilà donc toute l’importance de cette décision pour ce combat n’ayant duré à peine que 107 secondes. Samedi, le duel entre Pratte et Silva a en effet dû être interrompu dès le premier round en raison d’une sévère coupure subie par le Mexicain. La blessure est survenue à la suite d’un coup de tête accidentel entre les deux pugilistes. Après avoir constaté l’importance de la lésion, l’officiel a ensuite déclaré un verdict nul technique.

«Je veux qu’on m’explique quelle est la différence entre une nulle technique et un no contest et pourquoi l’arbitre a opté pour cette décision. Pour moi, il n’y a pas eu de combat alors je ne vois pas comment ça peut être un verdict nul», a expliqué Estephan, en entrevue avec Le Nouvelliste. «On regarde avec les avocats ce qu’on peut faire pour garder sa fiche parfaite.»