Même si les courses auront lieu à huis clos, le promoteur Jacques Deshaies se considère chanceux de pouvoir organiser un championnat de la Coupe Nissan Micra cet été.
Même si les courses auront lieu à huis clos, le promoteur Jacques Deshaies se considère chanceux de pouvoir organiser un championnat de la Coupe Nissan Micra cet été.

Et on roule... à Tremblant!

TROIS-RIVIÈRES — Nombre de mécanos limités dans les puits, distanciation sur le podium, disparition des loges. Surtout, et c’est là où ça fait mal, des courses à huis clos. L’action reprend dans quelques séries québécoises, en fin de semaine au Circuit Mont-Tremblant. En Coupe Nissan Micra, le Trifluvien Kevin King ne visera rien de moins qu’un premier championnat, à sa sixième saison.

King est la figure de proue d’un groupe bien garni de pilotes originaires de la région, qui s’élanceront pour les deux épreuves au programme, en fin de semaine à la Classique d’été. Les monoplaces de la Formule 1600 seront aussi de la programmation, dans une ambiance qui détonnera des autres éditions.

Promoteur de la Nissan Micra, le Trifluvien Jacques Deshaies inscrit 22 voitures en lever de rideau de son championnat. Dans les circonstances, c’est inespéré.

Kevin King de Trois-Rivières sera en quête d’un premier championnat en Nissan Micra. Il part favori.

«Le printemps a été difficile», souffle l’homme d’affaires, également chroniqueur automobile bien connu. «Ce n’était pas plus évident pour les médias, disons qu’on a passé un bout ardu. Par contre, je suis impressionné par la réponse non seulement des pilotes, mais des commanditaires, à commencer évidemment par Nissan. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils soient de retour, d’autant plus qu’ils n’auront pas la même visibilité cet été.»

Les séries devront respecter les mesures sanitaires, recommandées par la Santé publique et mises en place par Auto Sport Québec. «Aucun invité ne sera toléré, on s’en tiendra aux équipes. Ce ne sera pas un gros party, comme nous avons vu dans certains bars et sur les plages, au début du mois de juillet.»

Les courses de Nissan Micra offrent souvent un bon spectacle: les habitués du GP3R peuvent en témoigner. Les téléspectateurs y auront aussi accès, alors que les huit courses du championnat écourté passeront à RDS, en différé, au terme de la campagne.

«Ce ne sera pas une saison optimale. Juste l’annulation du Grand Prix de Trois-Rivières, pour nous, ça crée un trou énorme», regrette Deshaies. «Cependant, dans les circonstances, je pense que nous allons offrir le calendrier le plus complet, parmi les séries automobiles au Québec.»

Une autre course est prévue à Tremblant, fin septembre, pour la Classique d’automne. Les pilotes seront aussi à Calabogie, en Ontario, du 28 au 30 août. On ignore où la finale aura lieu, puisqu’elle devait se dérouler la même fin de semaine que le Grand Prix du Canada, dont l’annulation pour 2020 a été confirmée vendredi.