Le gardien Francesco Lapenna de Laval-Montréal est fumant contre les Estacades.

Estacades: match ultime lundi

Trois-Rivières — Le Rousseau-Royal de Laval-Montréal ne voulait pas mourir dimanche après-midi. Après avoir encaissé les trois premiers buts du match, les rivaux des Estacades de Trois-Rivières ont riposté avec une irrésistible poussée de cinq buts, provoquant un match ultime dans cette série trois de cinq qui fera un maître lundi au Centre Alphonse-Desjardins.

Devant son filet, Francesco Lapenna a continué de mener la vie dure aux adolescents de Frédéric Lavoie. Imaginez, les Trifluviens ont dominé 39-20 dans la colonne des tirs au but… «Encore une fois, il a été bon. On le sait qu’il est hot à l’heure actuelle, il faut être meilleur autour de son filet», tranche Lavoie, dont la troupe a cédé le but vainqueur en milieu de troisième, alors que le Rousseau-Royal bénéficiait d’une attaque massive. Ce fut le seul but marqué sur les unités spéciales durant le match. «L’équipe devant nous a affiché beaucoup de caractère aujourd’hui. À 3-0, on ne s’attendait pas à un tel dénouement», convenait Lavoie.

L’attaque des Estacades a été dirigée par le défenseur de 14 ans Tristan Luneau, auteur d’un doublé. L’autre filet appartient à Xavier Filion.

Même si les Estacades ont échappé une chance de se débarrasser du Rousseau-Royal, Lavoie assure que sa troupe va aborder le match ultime avec beaucoup d’excitation. «C’est pour ce genre de match que nous faisons tous du hockey. Je suis ici depuis 10 ans, des matchs ultimes, je n’en ai pas vécu beaucoup. Il faut en profiter, s’amuser, et être prêt à tout laisser sur la glace.»