Éric Bédard termine sa saison à la maison avec le Championnat du monde courte piste présenté, à compter d'aujourd'hui, à l'aréna Maurice-Richard, à Montréal.

Éric Bédard: finir en beauté à la maison

Éric Bédard ne pouvait demander mieux pour conclure cette saison olympique, avec la tenue du Championnat du monde de patinage de vitesse courte piste à l'aréna Maurice-Richard de Montréal. Le natif de Sainte-Thècle espère que sa troupe pourra répéter ses exploits des derniers Jeux ce week-end.
La récolte des Italiens à Sotchi avait été des plus encourageantes pour le programme, avec trois médailles, dont deux grâce à la performance d'Arianna Fontana. Bédard s'attend à ce que sa protégée fasse de même dans la Métropole. «Arianna n'est pas folle, elle le sait que nous sommes à Montréal et que ça nous ferait très plaisir. On vise un podium en relais et qu'Arianna participe à toutes les finales», a-t-il souligné.
Bédard sait toutefois que les hôtes de la compétition seront à surveiller, eux qui ont beaucoup à se faire pardonner après leur contre-performance aux Jeux olympiques. «Les Canadiens vont avoir le couteau entre les dents. En plus, ils n'ont eu à vivre qu'un seul décalage, de Sotchi à Montréal, alors que les autres équipes sont toutes retournées chez elles avant de venir au Québec. Ils vont être très difficiles à battre, parce qu'ils veulent gagner», a-t-il analysé.
Les Jeux olympiques auront un effet sur l'affluence à l'aréna Maurice-Richard ce week-end, puisqu'il ne reste plus de billets disponibles pour les trois journées de compétition. Bédard ne pouvait demander mieux comme scénario pour mettre un terme à cette exténuante saison.
«Si ça avait été à Shanghai, je l'aurais trouvé moins drôle, a-t-il rigolé. C'est vraiment plaisant de terminer ce cycle olympique devant parents et amis. J'ai au moins 25 personnes par jour qui viennent voir les courses. Il n'y a plus de billets, c'est vraiment fou. Avoir les meilleurs qui étaient aux Jeux il y a trois semaines, ça donne un coup de publicité incroyable.»
Une rencontre à l'horaire
Le contrat qui lie Bédard à l'équipe italienne de patinage de vitesse sur courte piste prendra fin au terme de la saison. Pour l'instant, aucune discussion n'a été amorcée afin de le renouveler, même si l'Italie s'est montrée plus que satisfaite des résultats de ses olympiens. Son adjoint, Kenan Gouadec, et lui rencontreront les décideurs de la Fédération italienne des sports de glace le 25 mars.
«Je n'ai aucune idée de ce dont ils veulent nous parler. Ce qui est clair, pour moi, c'est que nous voulons un centre national fixe. C'est la première affaire que je vais leur demander avant de négocier quoi que ce soit», a-t-il conclu.