Les Aigles et les Capitales ont offert un spectacle de grande qualité aux quelque 3700 amateurs réunis pour ce match présenté dans le cadre du 50e anniversaire de Baseball Québec.

Époustouflante remontée des Aigles!

Trois-Rivières — Devant la meilleure foule de la saison au stade de Trois-Rivières, les Aigles et les Capitales ont offert un spectacle à la hauteur, dimanche après-midi, alors que les locaux se sont finalement sauvés avec une victoire de 5-4 en 11e manche au terme d’une époustouflante remontée.

Cette poussée victorieuse vient du même coup mettre la table pour une série de quatre matchs qui s’annonce enlevante cette semaine à Trois-Rivières, alors que les meneurs au classement général, les Miners de Sussex County, viendront se frotter aux Aigles. Les champions en titre de la Ligue Can-Am détiennent toujours une maigre avance d’un match au sommet.

Hermelyn, le héros

Dimanche, c’est Anthony Hermelyn, inséré dans la formation en neuvième manche, qui a couronné le triomphe en poussant Juan Kelly au marbre pour permettre aux 3711 spectateurs de rentrer à la maison la tête remplie de précieux souvenirs. La plupart de ces amateurs avaient répondu à l’appel de Baseball Québec qui avait ciblé cet affrontement entre les Aigles et les Capitales pour souligner ses 50 ans d’existence.

La bande à T.J. Stanton s’était placée dans une position précaire, quelques minutes avant le coup sûr gagnant. Spécialiste des fins de match, Garrett Mundell a toutefois flanché lorsqu’on lui a demandé une troisième manche en relève. Les Capitales en ont profité pour inscrire deux points et ainsi se donner une très bonne option pour la victoire.

Cependant, le releveur numéro un des visiteurs, Dustin Molleken, a également connu des ratés sur la butte. Avec Taylor Brennan posté au deuxième coussin pour amorcer la 11e manche, Alberth Martinez, Juan Kelly, Raphaël Gladu et Hermelyn ont enchaîné les simples pour permettre aux Oiseaux de signer une 50e victoire en 81 matchs cette saison.

Le coup sûr de Hermelyn est d’ailleurs venu mettre un baume sur sa présence précédente au bâton. Alors qu’il s’était amené dans le match en tant que frappeur suppléant, il s’était compromis dans un double jeu. En 11e manche, son tour au bâton ne s’est pas vraiment mieux amorcé alors que l’officiel a appelé une prise sur un tir qui était largement à l’extérieur de la zone des prises. Dos au mur, avec deux prises au compteur, Hermelyn a fait bondir les amateurs de joie avec un simple le long de la ligne du troisième but.

«J’étais heureux d’avoir la chance de me reprendre en prolongation. Les gars devant moi ont vraiment bien frappé, a commenté le héros du jour. Quant à la décision de l’officiel, elle m’a poussé à me concentrer encore plus sur ma tâche. Je ne voulais pas laisser mon sort entre les mains de l’arbitre. Je voulais saisir ma chance et je l’ai fait.»

«Impressionnant»

Son gérant affichait d’ailleurs un air incrédule aux abords de l’abri des joueurs, pendant que ses équipiers multipliaient les signatures d’autographes avec les jeunes amateurs regroupés sur le terrain. «C’est assez impressionnant ce que les gars ont réussi. Quand tu tires de l’arrière par deux points contre Molleken, tu n’as pratiquement aucune chance. C’est incroyable ce que cette équipe est capable d’accomplir. L’esprit d’équipe est génial et les gars y croient toujours à chaque fois, jusqu’au dernier retrait», a vanté l’Aigle en chef, qui vient de voir sa troupe remporter ses sept dernières séries à domicile.

Difficile à encaisser

Dans le vestiaire des Capitales, les visages étaient évidemment longs. Cette avance échappée en prolongation est venue porter un dur coup à leurs espoirs de participer aux séries éliminatoires. Avec la victoire des Champions d’Ottawa dimanche, Québec occupe désormais le dernier rang de la Ligue Can-Am. «On avait le match entre nos mains. On ne pouvait pas se permettre de l’échapper. Ça nous le prenait vraiment, a laissé tomber le gérant Patrick Scalabrini. Habituellement, marquer deux points en supplémentaire, c’est énorme. Mais ce ne fut pas suffisant aujourd’hui.»

Avec 13 matchs à jouer, l’écart de 5,5 matchs sera difficile à combler pour accéder au quatrième et dernier rang donnant accès aux matchs éliminatoires. «On regarde attentivement ce que Rockland fait», a souligné le gérant des Capitales qui reprendront l’action mardi en recevant la visite des Champions d’Ottawa pour une série de trois matchs.

Sur le monticule, les deux lanceurs partants Kevin McNorton (6,1 ml, 1pm, 4 rab, 2 bb ) et Scott Richmond (6,2 ml, 2 pm, 6 rab, 3 bb) ont offert des sorties de qualité. D’ailleurs, pour McNorton, sans les largesses de sa défensive, il aurait été en mesure de tenir en échec l’offensive des Capitales.

En relève, Tyler Ferguson n’a pas mis de temps à retrouver ses repères. Directement responsable de la défaite des Aigles la veille, alors qu’il avait accordé quatre points en deux tiers de manche, le droitier a de nouveau été envoyé dans la mêlée, dimanche. Cette fois, il a livré la marchandise en retirant les deux frappeurs auxquels il a fait face.

En plus de Hermelyn, Tucker Nathans, Alberth Martinez, Juan Kelly et Raphaël Gladu ont produit les points chez les Aigles. Avec son point produit, Gladu trône maintenant au sommet de l’équipe à ce chapitre avec 53.

Brandon Fischer, David Salgueiro et Zach Wilson ont assuré la réplique dans une cause perdante.

Les Aigles vont maintenant se préparer à accueillir les Miners dès 19 h, lundi.