Guillaume Asselin s'est transformé en bougie d'allumage pour les Patriotes de l'UQTR. À ses trois premiers matchs avec l'équipe, il a amassé six buts et une passe.

Entrée fracassante pour Guillaume Asselin

Guillaume Asselin n'a pas mis de temps avant de faire sa marque avec les Patriotes de l'UQTR. L'ailier y est allé d'une récolte de six buts et une passe la semaine dernière, ce qui lui a permis d'être nommé athlète de la semaine par le Réseau du sport étudiant du Québec.
Le trio que complète Asselin avec Tommy Tremblay et Billy Lacasse a amassé l'impressionnant total de 22 points lors des trois premiers matchs de 2014 des Trifluviens. Le nouveau venu s'est rapidement transformé en tireur d'élite, y allant de buts dont certains auraient pu faire les manchettes sportives télévisées.
«J'avais déjà joué avec Billy (chez les Saguenéens de Chicoutimi) alors il y avait déjà une chimie d'établie. Quant à Tommy, ça a cliqué tout de suite. En plus, nous aurions été capable d'en marquer plus, parce que nous en avons manqué plusieurs», a souligné la recrue.
Les premiers pas d'Asselin chez les Patriotes en ont donc fait rêver quelques-uns, qui voient en lui la prochaine grande vedette offensive de l'UQTR. Le principal intéressé aimerait bien jouer ce rôle et estime que la pression ne sera pas plus importante que ce qu'il a connu par le passé. «En venant ici, je voulais contribuer offensivement. J'ai toujours eu la pression de produire lorsque j'avais 18 et 19 ans. Ce n'est donc pas quelque chose de nouveau et je suis capable de jouer ce rôle.»
Bien qu'il le dirige depuis maintenant quatre ans, Marc-Étienne Hubert avoue qu'il n'appréhendait pas un départ aussi explosif de celui qui a débarqué de la Ligue de la côte Est le 9 décembre. «Je ne m'en attendais pas, mais c'est un bon joueur de hockey et je savais par contre qu'il aurait un impact, a-t-il analysé. Il a mis la barre haute et ce sera un défi pour lui de garder le même rythme, pas pour sa production, mais dans sa façon de jouer.»
En plus de récolter la palme d'athlète de la semaine au Québec, Asselin a été considéré pour le même honneur au Canada. Le joueur de volleyball Brad Gunter, de l'Université Thompson Rivers, l'a toutefois devancé.
Asselin et ses nouveaux coéquipiers reprendront le flambeau ce week-end avec un périple de 1800 km en Ontario. Demain, ils se rendront à Sudbury pour affronter les Voyageurs de l'Université Laurentienne, cette même équipe que les Patriotes ont massacré 12-3 samedi dernier. Puis, samedi, l'UQTR se mesurera aux Ridgebacks de l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario.