Claude Loranger
Réjean Dallaire en pleine action.
Réjean Dallaire en pleine action.

Entre vous et moi

Réjean Dallaire, une légende du tennis

Le légendaire RÉJEAN DALLAIRE se considère comme un joueur de tennis de réputation « municipale » ayant oeuvré en Mauricie depuis son arrivée à Trois-Rivières en 1960.

D’entrée de jeu, disons qu’il a participé à plusieurs tournois lors de tournées à Shawinigan, Grand-Mère, Nicolet, Drummondville, Victoriaville et, bien sûr, Trois-Rivières. Ce « Bleuet » du Lac-Saint-Jean d’origine s’adonne au tennis depuis 60 ans.

Il a cumulé la fonction de grand manitou du tennis au Club Radisson de 1971 à 1975 alors qu’une centaine de jeunes adeptes monopolisaient les terrains de tennis de façon assez extraordinaire.

En 1976, Dallaire entreprenait une carrière de cordeur de raquettes et cela a duré 37 ans. Ce fut une grande passion. Il a eu l’occasion de passer des tests de cordeur à New York en 1987 via l’Association américaine des cordeurs de raquettes (USRSA).

Sa coupe Stanley

Son plus haut fait d’armes remonte en 1973 alors qu’il a remporté le Championnat de la Mauricie, ce qu’il considère comme sa coupe Stanley. Il a signé plusieurs victoires en double et en double mixte en compagnie de partenaires de bonne renommée, dont GILLES LAJOIE, HENRI MAROIS, NORMAND HOULE, FRANCINE BLACK, DANY LACROIX, l’illustre CÉLINE SCOTT, une joueuse de tennis extraordinaire, et plusieurs autres.

En simple, il a apposé sa signature à sept reprises sur la coupe du Tournoi de la Cité (Trois-Rivières). En 2013, il a remporté la Triple Couronne (simple, double et double mixte) chez les vétérans.

Depuis 2005, il sert de partenaire de jeu pour JONATHAN TREMBLAY et YAN MATHIEU, deux joueurs de tennis en fauteuil roulant.

Dans la vie de tous les jours, le septuagénaire Dallaire a été enseignant en éducation physique et il a pris sa retraite en 2000. C’est un fan fini de danse country.

Une autre passion chez Dallaire : le pickleball. Il vous lance d’ailleurs un défi de ne pas aimer ce sport de raquette dès la première heure de jeu! Et quelle ambiance on y retrouve!

«Allez jeter un oeil au parc Pie-XII, près du pavillon St-Arnaud, à Trois-Rivières. On se frappera des balles si ça vous tente », de conclure cette légende du sport de raquette qui célébrera ses 76 ans le 20 juillet prochain.

Richard, Legris et Lambert

Le Barreau de la Mauricie avait son équipe de hockey au milieu des années 80.

Trois avocats devenus par la suite juges et maintenant tous à la retraite en faisaient partie : MICHEL RICHARD, juge de la pyrrhotite, un gardien de but vigilant ainsi que ROBERT LEGRIS et GUY LAMBERT, anciennement des Bruins de Shawinigan junior B, un véritable marchand de vitesse. Que de souvenirs!

Club des as

Au Ki-8-Eb, WILLIAM CHEVALIER a explosé au trou no 9. CHRISTOS PASCHALIDIS, ALEXANDRE CASSAR-HARVEY et MATTHIAS RAFANOMEZANTZOA étaient les témoins.

Au club Du Moulin, les dames sont en feu! CHANTAL BELLAVANCE a épaté ses partenaires SHIRLEY BLACK, MARTINE CHAGNON et SYLVIE GUILBEAULT au trou no 16. Puis RENÉE ROMPRÉ a fait de même au trou no 11, accompagnée de PAULE HAMELIN, ISABELLE MASSICOTTE et HÉLÈNE PAGÉ.

Les 75 ans du baseball rural

Au fil des prochaines chroniques, nous jetterons un regard sur le baseball rural en Mauricie de 1940 à 2015 en trois volets, soit la Ligue rurale Albert-Gaucher (1940-1970), CBRM (1971 à 1995) et LBRM (1996 à 2015). Ainsi, un quatuor, formé d’anciens joueurs et meneurs, piloté par LUC DAMPHOUSSE, secondé par RENÉ TURNER, JOSCELIN BÉLANGER et MARCEL LEFEBVRE, a accepté de se présenter au bâton afin de ressasser quelques bons coups des meilleurs joueurs ainsi que des équipes d’étoiles du baseball rural. Allons-y sans plus de préambule avec la fameuse Ligue rurale Albert-Gaucher et quelques faits marquants.

L’époque de 1940 à 1970 fut sans contredit la période des lanceurs, selon nos experts. D’abord, MARCEL SANSCHAGRIN, issu des Indiens de Québec, s’était avéré tout un atout comme lanceur et frappeur avec Saint-Casimir...JEAN-RENÉ MARCHAND et YVES AUBIN de Sainte-Thècle formaient un duo intraitable au monticule… Fait à noter, Aubin avait enregistré 22 retraits sur trois prises dans un même match en 1949... Cette même saison, JACQUES BERGERON de Saint-Paulin avait paraphé un contrat professionnel avec les Royaux de Trois-Rivières, filiale des Dodgers de Brooklyn…

À l’avant-match au club Du Moulin, nous remarquons notre grande championne du canoë-kayak, Laurence Vincent-Lapointe, accompagnée de ses parents, Nathalie Vincent et Guy Lapointe. Des échos de ma visite au club Du Moulin dans une prochaine chronique.

ARMAND GUIMOND et ARMAND MELANÇON (partie sans point ni coup sûr en 1949) furent les principales vedettes des trois championnats consécutifs (1949, 1950 et 1951) de Saint-Étienne… FERNAND BROUSSEAU de Louiseville avait signé un contrat professionnel avec les Yankees de New York en 1952… PAUL LEMAY de Saint-Alexis-des-Monts avait remporté le championnat des frappeurs en 1953, ce qui avait permis à cette équipe d’enregistrer un deuxième championnat consécutif…

En 1953, JEAN HAMELIN de Champlain figurait comme l’un des meilleurs receveurs de son temps tout en étant un redoutable frappeur… Un certain ROCK LASALLE agissait comme lanceur et gérant de Crabtree-Mills lors des trois championnats consécutifs (1960, 1961 et 1962)… Puis, de 1967 à 1971, les Loups de Louiseville étaient considérés les rois et maîtres du baseball rural avec les RENÉ MARTEL, GÉRARD RENÉ, NELSON MINEAU et les frères GARCEAU, pour ne nommer que ceux-là.

Samedi prochain, place à l’équipe de rêve de la CBRM.

Quiz sportif

Avec la collaboration de Marc Michaud

1) Qui parmi Gary Carter, Vladimir Guerrero et Andre Dawson a frappé le plus de circuits alors qu’il jouait pour les Expos?

2) Qui a joué le plus de parties avec les Expos? S’agit-il de Tim Wallach, Tim Raines ou Warren Cromartie?

3) Qui est ce lanceur plutôt rondelet ayant évolué seulement en 2002 avec les Expos et qui a été le dernier joueur au baseball majeur à porter l’uniforme des Expos?

4) Qui est ce légendaire receveur des Yankees de NY, auteur de curieuses citations, ayant déclaré : « Le baseball est mental à 90 %; l’autre moitié, c’est physique. »

5) Qui a sauvegardé le plus de parties avec les Expos? S’agit-il de Mel Rojas, Ugueth Urbina ou Jeff Reardon?

Réponses

1) Vladimir Guerrero, 234; 2) Tim Wallach, 1767; 3) Bartolo Colon, 2018; 4) Yogi Berra; 5) Jeff Reardon, 152.