Jacques Parent et André Young lors d’une activité impliquant l’UQTR. Cette photo remonte au beau milieu des années 80.

Entre vous et moi

Éloges à l’ ancien recteur Jacques Parent

Le décès de JACQUES PARENT a jeté une onde de choc en Mauricie et au Centre-du-Québec. L’ex-recteur de l’UQTR était un bâtisseur d’exception, un grand sage, un géant, un vrai. Articulé, documenté et informé, il était reconnu par ses pairs comme un génie. Amoureux du sport, il a notamment imprimé sa propre marque sur le programme d’excellence de ses chers Patriotes.

Depuis son départ pour l’au-delà, les éloges fusent de toutes parts. Ici, dans cette tribune, ANDRÉ YOUNG salue son grand ami en lui rendant hommage avec ses tripes. Du fond du cœur... Quant à NORMAND MEUNIER, il ressasse les beaux moments qu’il a vécus avec celui qui a laissé son empreinte à l’UQTR durant son règne à la tête de l’équipe de hockey des Patriotes.

À mon ami Jacques

«Jacques et moi sommes nés en 1939 et avons grandi sur la rue Sainte-Ursule, à Trois-Rivières. Nos mamans, CLAIRE et LILIANNE DUPONT, étaient des cousines. Le sport nous a toujours liés, que ce soit le hockey ou le baseball.

Dans les catégories pee-wee, bantam et midget, dans ces deux disciplines, nous avons joué pour les mêmes équipes avec les YVON DESPRÉS, CLAUDE BÉCHARD, BEN BENOIT, GILLES VILLEMURE, ANDRÉ LAMBERT et autres. Au hockey, il a été un excellent joueur de défense qui démontrait toujours beaucoup d’ardeur au jeu.

À l’université, Jacques a préféré se retirer des sports pour favoriser ses études. Il était un des meilleurs en génie à Laval. Cependant, il assistait fréquemment aux joutes du Rouge et Or pour qui j’avais le privilège de jouer. J’étais avec lui, à Québec, la première fois que j’ai rencontré celle qui allait devenir mon épouse des 57 dernières années, PIERRETTE L’HEUREUX.

En 1985, Jacques a commencé à me parler de la création d’une Fondation à l’UQTR avec, parmi les objectifs, la possibilité d’offrir des bourses d’études aux étudiants-athlètes émérites. Nous nous sommes mis résolument à l’œuvre et avons entrepris les démarches pour la création de cette importante Fondation. J’en ai été le président-fondateur, mais Jacques a été le principal artisan. Au même moment, il avait manifesté le désir d’implanter une culture d’excellence au sein de ses chers Patriotes.

En l’espace de peu de temps, il a réussi à implanter cette «CULTURE». La venue des CLÉMENT JODOIN, DANY DUBÉ, NORMAND MEUNIER, JACQUES LAPORTE et autres ainsi que les nombreux championnats canadiens ont été le résultat de son implication majeure. Jacques a toujours été très fier de son université et de ses Patriotes. Encore la semaine dernière, il me parlait avec enthousiasme de sa récente discussion avec coach Hubert à l’effet que le recrutement effectué par l’organisation des Patriotes avait été excellent et que la saison 2019-2020 serait très intéressante.

Jacques a toujours été un homme simple, dévoué, respectueux, dynamique et très efficace. Il était très brillant, ce qui lui a permis de réussir dans tout ce qu’il a entrepris à tous les niveaux. Son épouse Micheline l’a toujours épaulé, ainsi que ses enfants.

Jacques, CHAPEAU pour toutes tes réalisations! Notre reconnaissance et notre appréciation seront impérissables!»

André Young

Un grand monsieur

«Lors de mes dix saisons à titre d’entraîneur-chef et directeur-gérant des Patriotes de l’UQTR au hockey, j’ai été aidé par un grand collaborateur et ami qu’a été JACQUES PARENT. Par sa présence et son dévouement, il a rendu de grands services au programme des Patriotes dans toutes les disciplines et au hockey en particulier qui, à partir de ces années, s’est taillé une place et une renommée aux niveaux provincial et national.

À mon goût, ce grand monsieur, d’abord enseignant et puis recteur, manifestait toujours une grande écoute et se faisait un devoir de donner suite aux suggestions et doléances que je pouvais lui transmettre au cours de ces années.

Sa simplicité, sa jovialité et son engagement le rendaient fort sympathique auprès de mes joueurs, étudiants-athlètes, qui lui vouaient un grand respect et beaucoup d’admiration. Et, ces dernières années à la retraite, c’était toujours un grand plaisir lorsqu’on se rencontrait…

Par ces quelques lignes, au nom de mes joueurs et de mes amis de l’organisation de cette belle et grande époque, je remercie Jacques pour son implication.»

Normand Meunier

Bon 80e, Léon!

L’ex-hockeyeur et gagnant de deux coupes Stanley, LÉON ROCHEFORT, fera son entrée dans le club des octogénaires ce samedi. Quatre-vingts fois bravo, l’ami Léon! Laisse-toi gâter par ta chère Mado!

La sixième édition du tournoi de golf pour la Vie se tiendra le jeudi 30 mai au club Ki-8-Eb sous la présidence honoraire de GAÉTAN BOIVIN, président directeur général du Port de Trois-Rivières. À noter que le très estimé ALAIN GUILBERT est la tête dirigeante du comité organisateur tandis que RONNY BOURGEOIS préside la Fondation prévention suicide Accalmie.

DANY MILETTE se réjouit du retour de son pote PATRICK FLAGEOL au troisième but chez les Cascades Go Sport.

La 26e édition du tournoi de golf de la Fondation Claude-Mongrain aura lieu le 14 juin au club Grand-Mère. SYLVAIN RACINE, Desjardins Entreprises Mauricie, sera l’un des présidents d’honneur.

La belle JESSICA MÉNARD accomplit un travail remarquable au sein de l’équipe Dumoulin Compétition. L’instinct d’une communicatrice très développé.

S’il y a un Trifluvien qui se réjouit du rappel de VLADIMIR GUERRERO JR avec les Blue Jays de Toronto, c’est bien DIEGO BRUNELLE-DIAZ.

Éric Myles fait un tabac

Conférencier invité au club des retraités de Kruger/Wayagamack, ÉRIC MYLES a notamment entretenu les invités sur son expérience dans la chaise de chef du sport pour le Comité olympique canadien (COC). Il a aussi fait un détour sur les derniers Jeux olympiques en Chine, au Brésil, en Corée du Sud ainsi qu’aux compétitions internationales. L’ex-athlète et entraîneur du Club de canoë-kayak de Cap-de-la-Madeleine a répondu du tac au tac aux questions de son auditoire. Soit dit en passant, le cofondateur de Québec en Forme possède une vaste expérience en sport, éducation et santé.

Éric Myles flanqué de Pierre Pépin et Claude Lévesque.

Éric Myles fait un tabac

Conférencier invité au club des retraités de Kruger/Wayagamack, ÉRIC MYLES a notamment entretenu les invités sur son expérience dans la chaise de chef du sport pour le Comité olympique canadien (COC). Il a aussi fait un détour sur les derniers Jeux olympiques en Chine, au Brésil, en Corée du Sud ainsi qu’aux compétitions internationales. L’ex-athlète et entraîneur du Club de canoë-kayak de Cap-de-la-Madeleine a répondu du tac au tac aux questions de son auditoire. Soit dit en passant, le cofondateur de Québec en Forme possède une vaste expérience en sport, éducation et santé.