Dany Dallaire et Nicolas Lachance vont beaucoup se côtoyer cette saison.

Entraîneur, élève... et coéquipiers

TROIS-RIVIÈRES — Dany Dallaire et Nicolas Lachance risquent de passer beaucoup de temps ensemble cet hiver: avec les Patriotes, où Dallaire campe le rôle d’entraîneur des trois gardiens du club, incluant Lachance, ainsi que de l’autre côté du pont Laviolette, à l’aréna Roland-Rheault, dans l’uniforme du Formule Fitness de la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

À 37 ans, Dallaire se sent d’attaque pour reprendre du service dans le hockey organisé, lui dont la dernière présence devant le filet remonte à la saison 2011-12 du Caron et Guay. C’est d’ailleurs Lachance, son poulain chez les Patriotes, qui l’a convaincu de mettre les jambières. Dallaire a accepté le rôle de gardien substitut à Bécancour, où l’entraîneur-chef Kevin Desrochers mise sur un duo peu commun de maître-élève... et coéquipiers! «Ça me trottait dans la tête depuis un bout de temps», admet Dallaire, approché l’an dernier pour venir en aide au Formule Fitness. «Finalement, ils n’ont jamais eu besoin de moi, mais je savais qu’une occasion pourrait se présenter de nouveau.»

Cette occasion s’est pointée quand Desrochers a appris que Charles-Étienne Martin, son deuxième gardien, ne reviendrait pas à Bécancour en 2018-19. «Je savais que Dany est encore passionné. Il travaille bien avec nous pour améliorer notre technique avec les Patriotes et je suis persuadé aussi qu’il peut encore être un bon gardien dans une ligue compétitive. Je suis content de l’avoir à mes côtés pour les matchs et je ne serai pas fâché quand ce sera lui qui gardera les buts», mentionne Lachance, qui a entrepris la saison avec le Formule Fitness la semaine dernière, alors que Dallaire était au bout du banc.

Ce dernier a déjà confirmé à son entraîneur qu’il pourrait dépanner le Formule Fitness pour une quinzaine de parties. Dans son cas, ses obligations professionnelles avec les Patriotes priment sur les activités de la LHSAAAQ. Quant à Lachance, son rôle de troisième gardien, derrière Sébastien Auger et Alexandre Bélanger, lui permet de voir plus d’action dans le hockey senior. Il participe d’ailleurs à trois séances hebdomadaires avec les Patriotes.

«Il se classe déjà parmi les bons gardiens du hockey senior et en plus, il profite d’un bon suivi d’entraînement avec les Patriotes. Ce n’est pas un hasard si Nicolas a du succès», partage Dany Dallaire, dont les intentions sont claires pour ses tâches dans l’uniforme du Formule Fitness.

«Il n’y a aucune rivalité entre nous, je n’arrive pas à Bécancour eu voulant devenir meilleur que Nicolas, je veux seulement devenir meilleur match après match. Ma dernière vraie sortie comme gardien remonte à plusieurs années. Je vais amener ma couleur, sauf que je rejoins déjà un bon groupe de gars. Je suis pas mal plus vieux que la moyenne d’âge de 24 ans!»

Évidemment, la relation qu’entretiennent Dallaire et Lachance est importante pour les Patriotes. Elle l’est aussi avec Bécancour. Sauf qu’elle est différente. «Je suis compétitif de nature, donc quand on me confiera le filet, je vais tout laisser sur la glace. Comme substitut, je vais probablement continuer à analyser le travail de Nicolas! Je ne me priverai pas de lui donner mes feedbacks. »

«C’est clair pour moi que tous les conseils de Dany sont les bienvenus», assure Lachance, qui évoluait dans les rangs bantams, la dernière fois que Dallaire a joué pour le Caron et Guay. «Je gagnais la Coupe Dodge avec des gars comme Anthony Ricahrd, Jonathan Deschamps et Guillaume Beaudoin», rappelle fièrement le portier. «Ça ne me rajeunit pas», convient Dallaire en souriant.

Deuxième fin de semaine

Le Formule Fitness recevra Plessisville, vendredi soir, tandis que le Bellemare de Louiseville et les Loups de La Tuque entreprendront leur saison locale, en accueillant respectivement Donnacona et Cap-de-la-Madeleine.