Philippe Vachon vivra sa deuxième compétition internationale comme nageur aux côtés de son entraîneur chez les Mégophias de Trois-Rivières, Charles Labrie, dont les services ont été retenus par Natation Canada.

Ensemble, à l’autre bout du monde!

TROIS-RIVIÉRES — En quittant la maison la semaine dernière, Charles Labrie avait prévenu sa conjointe que son voyage d’affaires pourrait durer un mois. Si tout se déroulait comme il le souhaitait, ce voyage le guiderait vers Edmonton, puis en Australie, aux Championnats para-pan pacifiques de natation.

L’entraîneur-chef des Mégophias de Trois-Rivières a appris, tard dimanche, qu’il s’envolerait vers l’Océanie en compagnie de son nageur Philippe Vachon, qui a réalisé d’excellentes performances, le week-end passé en Alberta, durant les Essais nationaux.

À Edmonton, Vachon a remporté les épreuves du 100m libre et du 400m libre chez les athlètes paralympiques. L’étudiant de l’UQTR occupe d’ailleurs le troisième rang mondial au 400m libre dans la classe S8 cette année. Il vise de répéter ces exploits à Cairns, une ville tropicale située près de la Grande Barrière de corail.

«Les Championnats para-pan-pacifiques sont plus importants que les Jeux panaméricains puisqu’on rencontre aussi des athlètes de l’Océanie et de l’Asie. Ça ressemble aux Jeux du Commonwealth, avec en plus la présence des Américains, qui sont toujours très forts», explique Charles Labrie, l’un des quatre entraîneurs retenus par Natation Canada pour accompagner la délégation canadienne.

«C’était notre objectif! Lundi dernier en partant de Trois-Rivières, j’avais prévu des bagages plus gros, en sachant fort bien qu’on pourrait se retrouver à l’autre bout du monde après Edmonton!»

Il s’agit d’une première sélection pour lui sur l’équipe nationale. À 29 ans, c’est tout un vote de confiance qu’il reçoit de sa fédération. «Ça fait huit ans que j’entraîne des nageurs, c’est ma quatrième année chez les Mégophias ici. On a un beau club avec des jeunes en développement et j’ai la chance de diriger une équipe universitaire, mais c’est certain que j’aspire aussi aux équipes nationales un jour. J’ai très hâte d’être en Australie!»

Vachon et Labrie doivent prendre l’avion mardi en direction de Brisbane, où Natation Canada organisera un camp d’entraînement de deux semaines. La ville de Cairns accueillera les athlètes paralympiques à compter du 8 août pour les compétitions.

«Ça nous donne encore une quinzaine de jours pour améliorer des petits points techniques. Philippe a beaucoup travaillé sur sa brasse et son crawl et ce fut payant à Edmonton. Il a le potentiel pour les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020, c’est vraiment ce qu’on vise avec lui.»

Pour l’Australie, Vachon a ciblé six épreuves. Il figure au sein du top-12 mondial dans sa catégorie au sein de celles-ci. L’hiver dernier, il avait raflé le bronze au 200m quatre nages individuelles, aux Jeux du Commonwealth.

Philippe Vachon vit avec la maladie Charcot-Marie-Tooth, un trouble neurologique qui affecte les nerfs et les extrémités.

Nationaux juniors
Par ailleurs, les Mégophias seront représentés par Étienne Courchesne et Alexanne Boisclair, cette semaine au Championnat canadien junior à Winnipeg. C’est l’entraîneure Marie-Ève Landry qui accompagnera les deux adolescents pour l’occasion.