Les Électriks, Guy Bergeron en tête, n’ont pas lésiné sur les efforts pour attirer des recrues et garder leur noyau de vétérans en vue de la prochaine saison.

Enfin des ressources!

TROIS-RIVIÈRES — Le retour de 30 vétérans, jumelé à l’addition d’une vingtaine de recrues, laissent présager un automne beaucoup plus intéressant pour les joueurs de football des Électriks du Collège Shawinigan. Enfin, scanderont les entraîneurs!

Jamais, depuis 2014, l’équipe dirigée par Guy Bergeron n’avait attiré autant de volontaires lors de son camp d’entraînement du printemps. On parle de 55 joueurs, un véritable vent de fraîcheur, lancent les principaux concernés.

Des 25 recrues recensées au camp, plusieurs proviennent de l’extérieur de la région, comme le fait valoir Bergeron. «Nous avons décidé d’élargir nos horizons et de recruter un peu partout au Québec. Ça s’est avéré payant puisqu’on a déjà de belles surprises avec des gars comme le receveur Brian Nemey de Sainte-Agathe-des-Monts ou encore le porteur de ballon Mohamed Lamine Cisse, de Joliette.»

Au cours du dernier week-end, les Électriks ont aussi réussi à s’entendre avec le demi défensif Maxime Aucoin de l’Académie les Estacades, le secondeur Alexandre Pellerin des Vikings de Champagnat ainsi que le joueur de ligne défensive Morgan Désaulniers de l’école secondaire des Chutes.

Les efforts déployés par les Électriks pour se montrer plus séduisants envers la relève commencent donc à porter leurs fruits, souligne le responsable des sports Vincent Clermont. «On veut que les jeunes soient bien encadrés et se sentent à l’aise quand ils font partie des Électriks. Je crois que l’arrivée d’un entraîneur et préparateur physique de jour comme Anthony Blais a aidé à les rassembler autour d’un même objectif, notamment en termes de préparation physique et de sérieux académique.»

Le camp fut aussi l’occasion pour Martin Croteau de prendre le pouls de sa nouvelle formation, lui qui chapeautera l’unité défensive au Collège Shawinigan. C’est un retour dans le monde du football collégial pour Croteau, après une courte pause de trois ans au cours de laquelle il aura offert de son temps chez les Gothics de l’école des Pionniers.

Avec toutes ces bonnes nouvelles, les Électriks peuvent enfin entrevoir l’avenir avec enthousiasme. Dans les dernières années, Guy Bergeron a souvent vanté l’effort de ses porte-couleurs en rappelant que le manque de profondeur empêchait l’équipe de se développer au même rythme que les autres collèges et cégeps de la troisième division.

Les Électriks évolueront dans la section Nord-Est l’automne prochain, aux côtés de Chicoutimi, Alma, Jonquière, La Pocatière et Rimouski. Cela équivaudra à plus de déplacements que dans la section Sud-Ouest, dans laquelle ils jouaient depuis 2014. Le premier match de la saison aura lieu à Rimouski le 1er septembre. Les hommes de Guy Bergeron ouvriront leur calendrier local la semaine suivante, contre La Pocatière.