Sur la photo, on voit l’équipage Team BT, composé de Joey Bouliane et Éric Tremblay, à leur arrivée après la première étape lors de l’édition 2018.

En piste pour le Challenge Blanc

LA TUQUE — La tempête attendue du milieu de semaine va causer des maux de tête à plusieurs citoyens, mais va également faire des heureux. Patrick Trahan le promoteur du Challenge Blanc et les motoneigistes qui participent à ce rallye de navigation hors-piste sont de ceux-là. La cinquième édition sera lancée très tôt jeudi matin à La Tuque. Au total, 26 équipes prendront le départ au Club de golf.

«On va avoir les conditions parfaites, c’est une grosse nouvelle! Depuis cinq ans, j’ai toujours espéré ces conditions parfaites et on ne les a jamais eues. Les conditions parfaites, c’est qu’il y ait 30 centimètres de neige avant le départ, il n’y aura pas de neige pendant, et il n’y aura pas de grand froid», lance d’entrée de jeu Patrick Trahan.

Les motoneigistes participants partiront à l’aventure dans les vastes espaces de la Haute-Mauricie pendant trois jours. Ils parcourront aux alentours de 800 kilomètres d’ici la fin de l’événement, le 16 février prochain. Il n’y a aucun chronomètre dans l’aventure, c’est plutôt la distance parcourue qui détermine les vainqueurs. Les équipes doivent enfourcher leur motoneige et parcourir le territoire à l’aide d’un roadbook.

«On a fait un peu de changements sur le parcours en raison de la pluie et de la glace. On avait des grosses côtes, on avait peur que ça tourne en patinoire», a souligné Patrick Trahan.

Tant du côté des participants que de l’organisateur, on est très fébrile en vue de ce grand départ. On doit toutefois s’affairer aux derniers préparatifs.

«J’ai mis beaucoup d’énergie. J’ai fait 2700 km moi-même sur la motoneige pour faire tout ça! […] Il y a quand même beaucoup de boulot à faire dans les derniers jours, mais ça va se faire. Dans l’ensemble, on est prêt», soutient M. Trahan.

Les citoyens pourront encourager la soixantaine de participants à plusieurs endroits sur le parcours, mais il sera aussi possible de les suivre en direct sur le site web sur Challenge Blanc.

Rappelons que l’événement est passé de deux à trois jours pour la cinquième édition. Les participants s’arrêteront pour se reposer à Wemotaci après la première journée d’activités. Ils seront accueillis dans la communauté atikamekw avec un souper et un spectacle traditionnel.