Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche a apprécié la présence de Mark Weightman lors des discussions de mardi.
Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche a apprécié la présence de Mark Weightman lors des discussions de mardi.

ECHL au nouveau Colisée: «On se dirige vers une entente de principe»

Trois-Rivières — Le ton a complètement changé entre les promoteurs désirant implanter un club-école du Canadien de Montréal dans la ECHL et la Ville de Trois-Rivières en l’espace de quelques mois. Mardi en fin d’avant-midi, les deux parties ont tenu une réunion virtuelle d’une cinquantaine de minutes qui les a approchés encore plus d’un pacte qui permettrait à cette équipe de faire ses débuts lors de la saison 2021-22.

«Ce fut très cordial comme rencontre. Ça se sent que nous sommes sur la même longueur d’onde, ça avance. Ça reste complexe comme dossier puisqu’il y de la restauration, des événements, une billetterie qui sont impliqués, notamment, alors il reste des points à éclaircir avant de pouvoir attacher le tout sauf que je suis confiant que nous allons dans la bonne direction», soulignait Marc-André Bergeron, qui était secondé du consultant Mark Weightman lors de cette réunion. «Je pense que sa présence a été appréciée par la Ville. Il peut être utile dans bien des secteurs, avec son expérience. Il s’est beaucoup impliqué dans la discussion d’aujourd’hui.»

Marc-André Bergeron estime que les discussions entre son groupe et la Ville vont dans la bonne direction.

Jean Lamarche confirme que l’arrivée de Weightman dans le décor est très positive. «Je m’étais renseigné sur lui avant la rencontre, c’est un gars qui a beaucoup de vécu. Et qui croit, comme nous, à l’importance pour une équipe de réellement s’implanter dans son milieu. Mark Weightman a réussi ça avec les Alouettes. Ses conseils peuvent aussi certainement aider à pleinement profiter de toutes les possibilités du futur Colisée», souligne le maire de Trois-Rivières, qui croit que le dossier pourra continuer de cheminer dans les prochaines semaines. «Aujourd’hui, ce n’était pas une rencontre de négociation comme tel, on n’était pas dans les pieds carrés. C’était plus pour arrimer les visions. Ça va bien, les négociations vont pouvoir se poursuivre. On se dirige vers une entente de principe, qui serait éventuellement soumise au conseil de ville.»

Rappelons que les Patriotes de l’UQTR souhaitent également s’installer dans le nouveau Colisée. La candidature des Patriotes est soutenue par un groupe de mécènes dirigé par Daniel Lamarre du Cirque du Soleil.

Par ailleurs, il y a du retard dans la livraison du nouveau joyau trifluvien, il devrait être opérationnel en décembre 2020. Le scénario de la cohabitation entre la ECHL et les rangs universitaires est toujours sur les planches à dessin. Si jamais c’est le scénario qui est retenu, il faudra par contre retoucher le Colisée après sa livraison afin de le doter d’un deuxième vestiaire en mesure d’accueillir une équipe majeure.