Dean MacDonald espère toujours opérer une franchise de la East Coast League à Trois-Rivières.
Dean MacDonald espère toujours opérer une franchise de la East Coast League à Trois-Rivières.

ECHL à Trois-Rivières: MacDonald en ville au début février

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Revenu des Assises de la East Coast League, Dean MacDonald va maintenant travailler sur sa présentation aux élus de Trois-Rivières, qu’il va livrer au début février. Impossible toutefois d’attacher le dossier pour lancer une éventuelle franchise de ce circuit mineur, qui serait affiliée au Canadien, à temps pour la saison 2020-21. S’il y a entente avec la Ville pour la location du nouveau Colisée, les activités s’amorceront à la fin de l’été 2021.

«La date butoir imposée par la ECHL était à la mi-décembre. Si je m’étais présenté à notre réunion avec un engagement clair de la Ville pour en arriver à une entente, il y aurait peut-être eu moyen d’obtenir une fenêtre supplémentaire mais je n’avais pas ça entre les mains, comme vous le savez», explique l’homme d’affaires des Maritimes, déjà propriétaire d’une franchise dans la ECHL à St.John’s, Terre-Neuve.

MacDonald est toutefois prêt à attendre une saison de plus. Il va répondre positivement aux autorités municipales, qui lui ont fourni trois dates d’ici à la date butoir du 7 février imposée par le maire Jean Lamarche pour fixer une rencontre. Selon les informations du Nouvelliste, les trois dates soumises sont en février. «Nous sommes en train d’étudier les agendas des personnes impliquées, afin de voir laquelle de ces dates est la plus appropriée. D’ici quelques jours, nous ferons part de nos intentions à la Ville», a indiqué MacDonald, en confiant qu’il ne sera pas seul pour cette présentation. Il sera notamment entouré de son bras droit Glenn Stanford et de Marc-André Bergeron, qui sera embauché pour opérer l’équipe si une entente avec la Ville intervient. Un autre important invité devrait être sur place. «Tout indique qu’un représentant du Canadien de Montréal nous accompagnera. Après les deux lettres d’appui, cette présence va de nouveau démontrer le sérieux que le Canadien accorde au projet.»

MacDonald a réitéré que les discussions avec le Canadien devrait déboucher sur une entente similaire à ce qu’il a signée pour les Growlers de St.John’s, avec les Maple Leafs de Toronto. «Il reste des détails à régler entre nous et le Canadien, on ne l’a jamais nié. C’est dans l’ordre normal des choses. Mais la vision autour du projet, c’est d’opérer un club-école. Nous avons hâte de déposer notre projet aux élus et de pouvoir en discuter avec eux», indique MacDonald.

Rappelons que ce dernier a plusieurs fois répété être prêt à cohabiter avec les Patriotes de l’UQTR, de même que le hockey mineur, à l’intérieur du nouveau Colisée. Lundi, après sa présentation aux élus municipaux, le recteur de l’UQTR Daniel McMahon avait lui aussi ouvert cette porte. Mais jeudi, dans Le Nouvelliste, le leader du nouveau comité aviseur des Patriotes, Daniel Lamarre, avait contredit le recteur. Selon le Grand Manitou du Cirque du Soleil, Trois-Rivières ne peut abriter qu’une seule équipe majeure.