Yves Bourque

Dure journée pour Bourque

TROIS-RIVIÈRES — Yves Bourque a dû se contenter du 19e et dernier rang de l’épreuve du sprint en position assise, lundi aux Championnats mondiaux de ski de fond et de biathlon, à Prince George en Colombie-Britannique.

La veille, le skieur paranordique de Bécancour avait pris le 16e échelon du 7,5 km. «Le moral est bon, je ne suis pas blessé, mais les résultats ne sont pas ceux que j’espérais», confie l’athlète quinquagénaire, qui ne peut que constater que le calibre est encore très fort cette année, sur la scène internationale.

Or, Bourque n’a commencé sa préparation qu’à la fin de l’automne puisqu’il concentrait son entraînement en canot outrigger. «Je réalise que je manque de profondeur. J’ai eu de bonnes courses au Vermont au début de l’hiver, mais plus la saison avance, plus ça devient difficile. Pourtant, je suis en bonne forme, je n’ai pas de problème avec mes muscles.»

Bourque n’a été victime d’aucune chute pendant sa course lundi. «Je suis en meilleur contrôle de ma luge depuis deux ans. Les conditions étaient belles, le parcours aussi, c’est l’un des plus faciles. Vraiment, le problème se situe dans le manque d’entraînement.»

Bourque compte se racheter au 15 km, dimanche. Il passera la semaine à Prince George, où des séances extérieures de glisse sont prévues avec les entraîneurs de l’équipe nationale.

Le compatriote de Bourque, Collin Cameron, a remporté l’or au sprint.