Louis-Philippe Dumoulin a changé de préparateur pour ses voitures en prévision de la saison 2014. Il fera maintenant équipe avec King Autosport et Mario Gosselin.

Dumoulin outillé pour aller chercher le titre!

Doutant d'avoir toujours eu accès au matériel requis pour gagner, Louis-Philippe Dumoulin a rompu ses liens avec le préparateur Scott Steckly, champion de la dernière saison en Nascar Canadian Tire, pour se tourner vers King Autosport, une écurie entièrement québécoise basée à Beloeil. «On a mené le championnat l'an dernier, on a performé. La vitesse était là. Par contre, nous avons souffert d'ennuis mécaniques qui nous ont coûté cher. Je ne veux plus douter du matériel en-dessous de moi», livrait le pilote trifluvien mardi.
«La proximité de l'écurie va nous permettre d'avoir toute une synergie. Déjà, cinq journées d'essais sont à notre agenda. D'être considéré comme un pilote numéro un d'une équipe et de pouvoir compter sur un ingénieur de course qui va se dévouer corps et âme pour ma voiture, ça ne peut que m'aider davantage pour passer à la prochaine étape.»
Le nouveau complice de Dumoulin est Mario Gosselin, qui roule sa bosse dans le Nascar depuis trois décennies. «On s'était toujours dit que nous allions travailler ensemble. Eh bien nous y sommes! Mario a énormément d'expérience, particulièrement sur les ovales. Je me suis amélioré sur ce type de tracé, j'ai montré que je pouvais être rapide. Mais pour gagner un championnat, c'est important de savoir fermer le deal et il va pouvoir m'aider là-dessus. J'ai confiance à 200 % envers ma nouvelle équipe», soulignait celui qui est supporté par Weathertech Canada et le Groupe Bellemare.
«Le but, c'est le championnat!», disait pour sa part Gosselin, qui a participé au point de presse via Skype depuis la Floride. «Louis-Philippe me connaît depuis longtemps, il sait que je n'ai pas peur de mettre les heures pour mettre une voiture au point. On voulait travailler ensemble, voilà notre chance. À nous de faire le travail!»
L'écurie King Autosport est dirigée par Martin Roy, qui effectuera lui aussi des sorties en Nascar Canadian Tire. Dumoulin, auteur de deux victoires l'an dernier, a terminé au cinquième rang du championnat, tout juste derrière Roy. La nouvelle saison sera lancée le 18 mai à Mosport.
«De très gros noms seront en piste cette année, le calibre sera très relevé et c'est tant mieux car le spectacle sera excellent. Je pense que nous avons tous les outils pour s'imposer», répétait Dumoulin, qui ne croit pas que sa décision de changer d'écurie attise la rivalité avec Steckly, l'homme à battre. «Quand tu mets un casque sur la tête, c'est pour gagner! La rivalité est là avec tout le monde, pas seulement avec Scott... »