Louis-Philippe Dumoulin a amassé 128 points en trois courses depuis le début de la saison.

Dumoulin en tête du championnat

TROIS-RIVIÈRES — Dame Nature a joué un tour aux pilotes de la série Nascar Pinty’s samedi, à l’Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction. Prévue pour 300 tours, la course a été réduite à 220 en raison de la pluie, et c’est Andrew Ranger qui a en a profité pour s’offrir la victoire.

Ranger a devancé Louis-Philippe Dumoulin, qui connaissait tout un week-end jusque-là. Il avait survolé les qualifications, et il dominait outrageusement la course jusqu’à l’arrêt obligatoire à la mi-course. Or il a pris la dernière relance de la deuxième place, derrière Ranger, alors qu’il semblait être premier, du moins à l’oeil, au moment où le drapeau jaune avait été déployé. Mais les officiels de NASCAR ont juré, preuve à l’appui, qu’il était second.

«Je ne suis pas certain qu’Andrew était premier, mais bon, la vraie histoire, c’est la pluie, a expliqué Dumoulin à Michel Tassé de la Voix de l’Est. Ce soir, j’avais une super voiture, une voiture tellement, tellement agréable à conduire. À la mi-course, lorsque les gens de mon équipe ont voulu apporter certaines modifications au bolide, j’ai dit: ‘Non, on ne change absolument rien!’ J’aurais aimé qu’on complète l’épreuve, la lutte était loin d’être terminée, mais Dame Nature en a décidé autrement...», soupirait Dumoulin, surtout déçu pour les membres de son équipe qui lui avait livré un bolide dominant.

Dumoulin peut quand même se réjouir avec le fait que cette deuxième place lui permet de prendre la tête du championnat des pilotes, après trois épreuves. Il revendique maintenant 128 points, sept de plus que Cole Powell et huit de plus que Ranger, auteur de sa première victoire en 22 courses samedi. Marc-Antoine Camirand pointe quant à lui au quatrième rang du championnat, après avoir terminé en sixième place samedi. Jean-François Dumoulin a pour sa part rallié l’arrivée au septième échelon.

Les pilotes de la série se donnent maintenant rendez-vous samedi le 14 juillet, à l’occasion du Grand Prix de Toronto.