Olivier Mathieu-Allard, un des capitaines du Phénix de Trois-Rivières, est aux côtés de Patrick Dumas, l’entraîneur-chef de l’équipe de football senior qui tire sa révérence samedi, lors d’un match contre les Patriots de New York.

Duel Trois-Rivières-New York au Stade Diablos

TROIS-RIVIÈRES — Formé de joueurs unis par la passion du football, le Phénix de Trois-Rivières reçoit de la grande visite des Etats-Unis, samedi au Stade Diablos. L’équipe de football senior affrontera les Patriots de New York City lors d’un match d’exhibition qui marquera le départ de l’entraîneur-chef, Patrick Dumas.

«Je me retire des lignes de côtés, mais pas de l’équipe», tient à préciser celui qui a aussi fondé le Phénix.

Ce départ ne signifie en rien un retrait du football pour l’homme qui, après avoir porté l’uniforme bleu de l’Académie les Estacades, a entraîné à divers niveaux. Dumas a notamment été nommé président de la commission senior de Football Québec.

«Je chapeaute maintenant la totalité des ligues senior et junior de la province», précise-t-il. «Ça demande beaucoup de temps et j’ai aussi été élu président de la ligue d’automne de football senior.»

L’ajout de toutes ces charges de travail le pousse donc à quitter ses fonctions d’entraîneur-chef du Phénix. Cette formation composée d’anciens joueurs des circuits scolaires, collégiaux et universitaires, exige à ses dirigeants d’importants efforts de recrutement.

Les joueurs peuvent d’une année à l’autre déménager, changer de travail ou simplement quitter la formation. «C’est du recrutement continuel à la grandeur de la province. Il y a des gars dans l’équipe qui sont de Sherbrooke, Valleyfield ou Saguenay», avoue Patrick Dumas, en ajoutant que le calibre du football senior est plutôt élevé. «Il y a des gars dans le Phénix qui ont joué au niveau universitaire et qui ont même été repêchés par des équipes professionnelles.»

Le botté d’envoi est à 18 h samedi, mais des cérémonies d’avant-match sont prévues dès 17 h 30. Le départ de Patrick Dumas sera d’ailleurs souligné. De plus, la troupe Apex cheerleading de Shawinigan animera la mi-temps.

Bien qu’il ne compte pour aucun classement, ce match ne sera pas de tout repos pour le Phénix. Les Patriots rassemblent des joueurs âgés en moyenne de 18 à 24 ans et ne sont pas les derniers venus sur un terrain de football. Tout comme leurs opposants de Trois-Rivières, ce sont des joueurs qui souhaitent continuer de pratiquer leur sport favori en dehors des circuits de la NCAA.

«Certains jouent aussi pour cette équipe avec l’espoir de se faire voir par des recruteurs et avoir une chance pour décrocher une bourse de la NCAA», note Patrick Dumas. «Les gars qui jouent dans le senior, dans ce type de ligue, ils sont là pour la passion, pour les bonnes raisons.»