Les finissantes des Estacades: Amandine Amorich, Sarah Pitblado, Ève Atchampone, Sandrine Galarneau, Angélique Martineau, Mahé Rabesa et Gabrielle Ricard.

Duel au sommet tout trifluvien

TROIS-RIVIÈRES — Soir de première au Séminaire St-Joseph jeudi: le Vert et Or et les Estacades s’affronteront dans un match de basketball juvénile féminin AAA. Ce n’était jamais arrivé auparavant. Il risque d’y avoir toute une ambiance dans les gradins.

Pour cette première, on ne pouvait espérer meilleur scénario: les filles du Séminaire (8-4) trônent au sommet de la Conférence 3, tandis que les Estacades (12-0) sont toujours invaincues en Conférence 4.

Les deux équipes visent le Championnat provincial juvénile AAA, en mars à Montréal. D’ici là, elles ont encore quelques matchs de saison régulière à disputer, en plus des rencontres de barrages, toujours stressantes.

Avant d’en arriver là, une petite page d’histoire du basket féminin régional se tournera, à compter de 18h30 au gymnase Yvon-Lamarche.

Belle relève

Aucun doute, la relève est assurée. Chez le Vert et Or, après un passage plus difficile dans les rangs juvéniles, les filles sont remplies de promesses. Les joueuses cadettes ont d’ailleurs remporté la médaille de bronze aux provinciaux, il y a moins d’un an.

L’entraîneuse Marie-Christine Lemay, engagée notamment pour encadrer le programme féminin, reconnaît que tout le monde parle de ce match à l’école. Seule ombre au tableau, en raison du gala de football du Vert et Or, plusieurs élèves manqueront la partie.

Les finissantes du Vert et Or: Carli Michaud, Laurianne Prince, Clémence Paradis et Béatrice Gaumond.

«On en parle un peu plus, c’est certain! Ce ne sera pas un match ordinaire. Pour nous, l’objectif est de défendre notre première position en Conférence 3 et d’arriver confiantes pour les éliminatoires.»

Deux finissantes ont déjà confirmé qu’elles poursuivront le basketball au cégep, l’an prochain, en division 1: Clémence Paradis avec les Diablos et Carli Michaud à Ste-Foy.

Du côté des Estacades, l’entraîneur-chef de l’équipe juvénile AAA, Ibrahima Diop, voit en ce match une opportunité d’exposer le talent qu’il y a en Mauricie.

«C’est très intéressant ce qui se passe dans la région. À l’échelle du Québec, ça ne va pas super bien dans le basket féminin à certains endroits. À Montréal, un comité se penche sur la question. C’est complètement différent ici.»

Pour sa formation, pas question toutefois de porter une importance démesurée à cet affrontement, bien qu’il soit spécial. Au printemps passé, les Estacades ont terminé au quatrième rang des provinciaux. Les attentes étaient encore hautes cette saison, mais pas à ce point!

«Oui, c’est une belle surprise. Quand tu goûtes au Championnat provincial, tu veux y retourner par la suite! Il y aura de l’émotion jeudi au Séminaire, sauf que pour nous, ce qui importe, c’est de progresser.»

Les Estacades ont sept finissantes au sein de l’équipe. Amandine Amorich et Mahé Rabesa (Champlain St-Lambert) de même que Sarah Pitblado (Diablos) ont déjà trouvé leur équipe collégiale AAA pour l’automne prochain.