Pendant que les travaux vont bon train à l’intérieur du Colisée, les autorités de la ECHL espèrent être fixés rapidement sur le projet d’y installer une équipe d’expansion.

Dossier du nouveau Colisée: «Ça prend une réponse rapidement»

Trois-Rivières — Parce que les premiers pourparlers ont eu lieu en mai, le commissaire de la ECHL, Ryan Crelin, se dit un peu surpris que la Ville de Trois-Rivières n’ait pas encore statué sur le projet d’expansion qui lui a été soumis par Dean MacDonald. Crelin se garde bien de mettre de la pression, mais il confirme que son circuit avait besoin d’une réponse à la mi-décembre.

«Planifier une saison n’est pas une mince tâche, c’est la raison pour laquelle la mi-décembre était la cible. Elle peut s’étirer un peu mais ça prend une réponse rapidement», explique Crelin, qui complète sa deuxième saison à la barre de ce circuit.

Crelin ne veut pas statuer clairement sur une nouvelle date butoir. Les gouverneurs de la Ligue ont un certain pouvoir discrétionnaire dans un dossier du genre. Mais ce qui est certain à ses yeux, c’est qu’à la réunion du circuit du 21 janvier, tout doit être en place. «Pour nous, cette réunion est très importante pour préparer la prochaine saison. De toute façon, c’est la même chose pour une potentielle équipe d’expansion, qui se bat déjà contre le temps afin que tout soit en place pour amorcer ses activités en septembre prochain. Une franchise professionnelle, pour connaître du succès, doit avoir du temps pour se préparer. Plus vite Dean MacDonald a le feu vert, plus vite il peut mettre son plan en place.»

Vous l’aurez deviné, Crelin semble encore optimiste sur les chances de son circuit de séduire les élus trifluviens. Surtout que MacDonald entend faire la démonstration que le nouveau Colisée peut abriter deux équipes. «Il a l’expertise pour le démontrer, c’est ce que les Growlers font avec une équipe de basket-ball à St.John’s. C’est une belle opportunité pour la Ville de maximiser son nouveau Colisée.»

De son côté, MacDonald a reçu un courriel de la Ville en fin d’après-midi mercredi, l’invitant à déposer une proposition détaillée et écrite pour l’occupation du Colisée dans les meilleurs délais. Le maire Jean Lamarche lui rappelle dans le courriel que la Ville écarte complètement l’idée de céder la gestion complète du nouveau Colisée, mais qu’il est disposé à le rencontrer afin de discuter de la proposition qui lui sera acheminée.

Rappelons que la Ville de Trois-Rivières étudie deux options pour meubler le Colisée. Outre l’intérêt de la ECHL, les Patriotes de l’UQTR ont manifesté le désir d’être les principaux locataires. Leur projet doit aussi être déposé aux autorités municipales en janvier.