Quelque 150 adeptes de VTT et de motos de compétitions s’étaient donné rendez-vous à l’Hippodrome 3R, samedi.

Dirt track: une deuxième édition réussie

TROIS-RIVIÈRES — Un an après avoir été forcé de regarder l’action plutôt que d’y participer, Sylvain Arseneault a remporté la catégorie reine du VTT, samedi à l’Hippodrome 3R, au cours de la deuxième édition du Super Dirt Track de Trois-Rivières.

Sur la piste en poussière de pierre, le vétéran de 54 ans a fait la barbe aux jeunes, ralliant l’arrivée en première position, au terme des finales. En fait, pendant toute la journée, le survivant du cancer a été le plus rapide des quadistes.

En soirée, il pouvait même se vanter d’avoir réalisé le deuxième chrono de la compétition, en incluant les motos! «Je ne suis pas trop raqué», souriait Arseneault, pas peu fier de son exploit. «C’est certain que ça me rend heureux. Les meilleurs pilotes étaient là et au total, nous avons accueilli une soixantaine de participants en VTT.»

Sa dernière course officielle sur une surface en poussière de pierre comme celle de l’Hippodrome 3R remontait à plus de 10 ans. «C’est la meilleure place au Québec pour le dirt track! On a eu une belle journée et l’expérience y a joué pour beaucoup.»

Arseneault a calculé qu’il avait perdu huit livres samedi. Il a non seulement conduit son quad vers la victoire sur la piste à plus de 150 km/h, il s’est assuré du bon déroulement des pratiques, des qualifications ainsi que des courses des quatre catégories de quads.

Après avoir combattu un cancer au cours des derniers mois, Sylvain Arseneault, 54 ans, a salué son retour à la compétition en gagnant l’épreuve reine du quad au Super Dirt Track de Trois-Rivières.

Dans les autres catégories, Philippe Jacob de Sainte-Geneviève-de-Batiscan s’est imposé en amateur open, Daniel Latour de Valleyfield en production ainsi que Dany Fiset de Saint-Pierre-les-Becquets en 4 temps pro-am.

«Je suis un peu épuisé», rigolait Arseneault, qui espère être en piste plus tard cet été à Sainte-Geneviève, de même qu’au Grand Prix de Trois-Rivières. «Je suis sensé animer la portion quad pour RDS, mais ça me tente de courir. Il faut que je me trouve un remplaçant!»

Aucun doute, Sylvain Arseneault n’a pas perdu le goût des émotions fortes. Et il a encore le tour.

Le promoteur satisfait

Promoteur du Super Dirt Track, Marc-André Pagé, de Flat Track Québec, se réjouissait de la réponse des participants et du public. Les organisateurs ont été chanceux samedi, bénéficiant de la seule belle journée de la fin de semaine. «On a offert un excellent programme de quads et de motos de 12 h 30 à 22 h 30, il n’y a presque pas eu de pauses», dressait Pagé comme bilan, remerciant au passage son armée d’une trentaine de bénévoles, dont plusieurs du GP3R.

L’an dernier, un accident spectaculaire s’était produit en raison d’une erreur de pilotage. L’homme s’en était bien tiré dans les circonstances. «On a amélioré l’aspect sécurité de l’événement. La piste est adorée des participants. Pour la portion des motos, des Américains sont même montés à Trois-Rivières.»

Kaleb Hunt (65 cc), Liam Caskie (85 cc), Dustin Brown (expert DTX et classe ouverte), Jarrett Phibbs (intermédiaire DTX), Gabriel Beaulac (intermédiaire ouvert), Gabriel Pépin-Phaneuf (novice DTX), Shane Scott (novice ouvert), Shawn Ford (speedway), John Kehoe (vétérans, 40 ans et plus), Alex Gagnon (vintage light), Bill Harrett (vintage open) et Mavrick Cyr (jeunes 250) ont remporté les finales de motos.

Il reste une édition, celle de 2020, à l’entente de trois ans entre l’Hippodrome 3R et Flat Track Québec.