Les conditions n’étaient pas optimales pour les Stingers et les Patriotes dimanche après-midi. Ce sont finalement les représentants de l’UQTR qui ont eu le dernier mot, en s’imposant aisément 3-0.

Direction le championnat canadien pour les Patriotes!

Trois-Rivières — La pluie, le froid et les Stingers de Concordia n’auront pas eu le dernier mot sur les Patriotes de l’UQTR. Déjà sacrés champions de la saison au soccer universitaire, les hommes de Shany Black ont obtenu leur billet pour le tournoi canadien, en blanchissant les Montréalais 3-0 au Stade Gilles-Doucet du Séminaire Saint-Joseph, dimanche.

Les Patriotes espéraient créer un happening avec ce match sans lendemain. Malheureusement pour eux, cette demi-finale provinciale a été présentée dans des conditions météorologiques exécrables. Ça n’a pas empêché des dizaines d’amateurs de se déplacer pour les encourager.

«Si cette rencontre avait eu lieu samedi sous le soleil, on était confiants de remplir le stade, la réponse de la communauté régionale du soccer était excellente», mentionnait l’entraîneur Black, dimanche dans les heures suivant ce triomphe. «Les gars étaient vraiment heureux de miser sur l’appui d’autres étudiants-athlètes des Patriotes, comme les filles de soccer et les gars de hockey. Eux, ils revenaient d’un voyage à Sudbury et ils étaient assez motivés!»

Un sans-faute... ou presque

Sur le terrain, Shany Black n’avait pas grand-chose à reprocher à ses joueurs. Pendant presque tout le duel, les Patriotes ont gagné les batailles aériennes et ils ont su imposer leur rythme. En fait, les jeunes Stingers, qui sont dirigés par l’ancien gardien de l’Impact de Montréal Greg Sutton, n’ont eu que deux chances de marquer. «Il y a eu deux gros sauvetages, dont celui de Noah Lapierre alors que la cage était vide. En deuxième mi-temps, nous les avons complètement neutralisés.»

Guillaume Pianelli-Balisoni a débloqué le pointage à la 27e minute. Guillaume Comtois-Noël et William Moss ont aussi fait bouger les cordages, tandis que le gardien Félix Clapin-Girard a mérité le jeu blanc sur quatre arrêts. Le titre de joueur du match revenait à Jean-Simon Cournoyer.

«En tout respect, nous aurions pu inscrire davantage de buts, on a eu beaucoup d’occasions. Les Stingers ont eu de gros résultats face à de bonnes équipes tout au long de l’automne, sauf contre nous. C’est une équipe boîte à surprise, mais nous avons bien réagi.»

Une finale avant le championnat canadien

Dans l’autre demi-finale, les Carabins de l’Université de Montréal ont vaincu le Rouge et Or de l’Université Laval 3-0, dans la métropole. Puisqu’ils recevront le Championnat canadien de soccer universitaire dans une dizaine de jours, les Carabins étaient déjà assurés d’y prendre part. En atteignant la finale québécoise dimanche, ils ont ainsi concrétisé la place des Patriotes au tournoi national. Ce sera une première pour les Trifluviens depuis 2012, quand l’équipe alors dirigée par Pierre Clermont était repartie avec la médaille de bronze.

Mais d’ici le Championnat canadien, les Patriotes veulent s’assurer de boucler la campagne du réseau provincial en beauté. C’est pourquoi ils ne viseront rien d’autre que la victoire, vendredi soir au Stade Gilles-Doucet, quand ils recevront les Carabins pour la finale du Québec. Ce sera une sorte de générale pour les deux clubs, avant de passer à l’ultime étape. Les Carabins sont d’ailleurs les champions en titre au Canada.

«On voudrait de nouveau inviter les fans de soccer à venir nous supporter, même si le match est un peu tard à 21 h», sourit Shany Black qui, à 33 ans, est en train de se construire une réputation enviable dans le petit monde du ballon rond au Québec. «C’est gratifiant d’atteindre le canadien. Tous les autres coachs dans notre circuit sont des monuments, ça fait longtemps qu’ils sont là!»