Laurence Vincent-Lapointe

Direction: Championnat du monde pour Laurence Vincent-Lapointe et Gabriel Beauchesne-Sévigny

Le bassin olympique de l'île Notre-Dame a été plus qu'accueillant pour Laurence Vincent-Lapointe et Gabriel Beauchesne-Sévigny ce week-end dans le cadre des troisièmes essais nationaux. Les deux ont assuré leur place aux Championnats du monde en montant sur la première marche du podium.
<p>Gabriel Beauchesne-Sévigny</p>
La Trifluvienne n'a pas chômé durant la fin de semaine, puisqu'elle n'a pas remporté une, mais bien trois épreuves. Samedi, son temps de 46,878 s lui a permis de franchir la ligne d'arrivée devant Taylor Potts en finale du C-1 200 m. Un résultat qui lui assurait son billet d'avion pour Moscou.
Sa journée de travail n'était pas terminée. Quatre heures plus tard, Vincent-Lapointe récidivait en compagnie de Sarah-Jane Caumartin pour obtenir la première place en C2 500 m. Les deux dames feront donc le voyage en Russie ensemble pour la compétition qui s'amorcera le 20 août.
Elles ne seront pas les seules athlètes de la région à Moscou. Dimanche, Gabriel Beauchesne-Sévigny a lui aussi obtenu son laissez-passer pour les Mondiaux en remportant avec plus de deux secondes d'avance l'épreuve du C-2 1000 m en compagnie de son partenaire, Benjamin Russell.
La veille, le canoéiste de 29 ans avait terminé la finale du 1000 m individuel au cinquième rang.
Pendant que Beauchesne-Sévigny célébrait sa médaille, le duo Caumartin-Vincent-Lapointe récidivait en signant, comme on s'y attendait logiquement, le meilleur chrono en finale du C-2 500 m chez les moins de 23 ans.
Gagnon étonne la galerie
La surprise de la fin de semaine a été l'oeuvre de Marc-Alexandre Gagnon, qui s'est pointé le nez en troisième position lors de la finale du 200 m en kayak devant le Trifluvien Richard Dober jr. Un podium n'était pas attendu dans son cas.
«On s'attendait plus à une cinquième position. Il a surpassé les attentes. En plus, il est en préparation pour les Championnats du monde des moins de 23 ans. Il n'était donc pas à son mieux et de voir cette troisième place, c'est une surprise, mais c'est aussi très encourageant», a souligné son entraîneur au Club de canoë-kayak de Trois-Rivières, Mathieu Pelletier.
Il s'agissait d'une deuxième performance de qualité pour Gagnon, puisqu'il avait connu un résultat similaire la veille en équipe avec Charles-Antoine Girouard lors du K2-200m, une course remportée par Dober et son partenaire, Hughes Fournel.
Ce résultat permettra au tandem d'être en action en équipe au Championnat du monde des moins de 23 ans. Pelletier estime qu'un podium n'est pas hors d'atteinte pour ses deux protégés.
Les Mondiaux juniors et U23 de la discipline auront lieu du 17 au 20 juillet à Szeged en Hongrie.