Avec une victoire samedi soir, les Diablos pourraient enregistrer leur meilleur début de saison depuis 2004.

Diablos: vers leur meilleur départ en 14 ans?

TROIS-RIVIÈRES — Voilà déjà belle lurette que les Diablos du Cégep de Trois-Rivières n’ont pas affiché aussi bonne mine en début de saison, au football collégial. Déjà vainqueurs de leurs deux premiers matchs du calendrier, les protégés de François Dussault pourraient enregistrer le meilleur départ de la formation en 14 ans en signant un troisième triomphe de suite samedi soir (19 h) au Stade Diablos lors de la visite des Lynx du Cégep Édouard-Montpetit.

Évidemment, la cuvée 2018 est encore bien loin de pouvoir rivaliser avec les exploits obtenus par l’édition 2004. Cet automne-là, les Rouges de Martin Croteau avaient réussi une saison parfaite de huits victoires avant de compléter la boucle avec un parcours éliminatoire sans fautes, auréolé d’un Bol d’Or.

Un membre de l’édition actuelle des Diablos se rappelle très bien cette époque. Et pour cause, François Dussault endossait l’uniforme rouge et blanc trifluvien à l’époque.

Quatorze ans plus tard, le Diable en chef affirme que sa bande ne cherche pas à répéter l’histoire mais veut plutôt s’assurer d’offrir du jeu de qualité, semaine après semaine. «On garde l’objectif principal, de la constance. On veut bâtir notre jeu, un match à la fois.»

Contre Édouard-Montpetit, le piège tendu est énorme. Les Lynx ont beau afficher deux défaites au compteur, ils demeurent une force du réseau collégial de deuxième division aux yeux de Dussault. Ce dernier rappelle d’ailleurs à juste titre que son équipe n’a toujours pas connu la victoire contre Édouard-Montpetit depuis son retour en deuxième division, en 2016.

«On se concentre sur notre prochain adversaire et non pas sur notre nombre de victoires. Les Lynx sont bien meilleurs que leur fiche actuelle. Ils sont athlétiques et très tough à l’intérieur de la boîte. En plus, ils misent sur un excellent quart-arrière.»

Si le classement peut laisser croire à un large avantage aux Diablos, Dussault est certain que ses équipiers ne prendront pas les visiteurs à la légère. «Ils ont très bien pratiqué cette semaine. Ils étaient sur la tâche.»

Les Électriks à Jonquière
Du côté de la troisième division, les Électriks du Collège Shawinigan prendront le chemin de Jonquière, où ils croiseront le fer avec les Gaillards à 13 h samedi. La tâche ne s’annonce pas de tout repos pour la bande à Guy Bergeron face à la seule formation invaincue dans la section nord-est après deux semaines d’activités.