Diablos: message passé!

Les joueuses des Diablos voulaient passer un message dimanche: celui qu'elles sont en mesure de vaincre les meilleures équipes du circuit de basketball collégial en première division. C'est maintenant chose faite!
Établissant leurs bases sur une défensive étanche, les protégées de Faisal Docter ont battu les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy par la marque de 58-55. Il s'agissait pour la formation trifluvienne d'une première victoire aux dépens de leurs éternelles rivales depuis le 26 février 2006. À l'époque, la majorité des porte-couleurs de l'édition actuelle fréquentaient encore l'école primaire. Ça faisait un bail!
«C'est notre plus grosse victoire de l'année et une des plus belles depuis longtemps», se réjouit Docter, qui a littéralement sauté de joie quand le cadran s'est fait entendre, dimanche au pavillon des Sciences du Cégep de Trois-Rivières.
«C'est exceptionnel. Les filles ont franchi une étape très importante dans leur développement. Présentement, je pense que nous représentons le club le plus amélioré de la ligue. On progresse de semaine en semaine.»
Les Dynamiques n'ont réussi que 20 % de leurs tirs face aux Diablos et n'ont pas connu plus de succès sur les rebonds. Bref, les joueuses locales ont suivi le plan de match à la lettre et les résultats ont été probants. «Tout est une question de concentration. Nous avons mené pendant tout le match, même qu'on s'était forgé une avance de dix points à la fin du quatrième quart.»
Véritable leader de la troupe en rouge et blanc, Bianca Marois - qui a été sensationnelle, au dire de son entraîneur - a cependant commis une cinquième faute personnelle alors qu'il restait un peu plus de deux minutes à écouler.
Privée de sa meilleure joueuse, Docter a assisté à un bel effort collectif afin de préserver la courte avance. «Je suis sûr que les recrues ont appris beaucoup pendant cette séquence! Je lève mon chapeau à toute l'équipe, et spécialement à trois jeunes: Koralie Melançon, Alexe Dufresne et Claudia Laliberté. Claudia m'a beaucoup, beaucoup impressionné.»
L'entraîneur en chef réservait également de bons mots pour Laurie Pelletier et Frédéricke Laflamme. «Elles ont démontré une belle maturité. Par contre, nous ne sommes pas prêts à dire que les séries sont acquises. Il y a encore du travail à accomplir», souligne-t-il, en concluant que cette victoire, il tenait à la partager avec son adjoint Franck-Anthony Allepot, trop souvent frustré à la suite des affrontements contre Sainte-Foy ces dernières années.
Les Diablos (5-4) ont rendez-vous avec les Blues du Collège Dawson (7-2), vendredi à Montréal.