Les Diablos ont remporté leur premier match de la saison, samedi, contre les Nomades du Collège Montmorency.

Diablos: les vétérans mènent la charge

Trois-Rivières — Menés par leurs vétérans offensifs, les Diablos de Trois-Rivières ont entamé leur saison sur les chapeaux de roue, samedi soir à Laval en deuxième division du circuit collégial, en prenant la mesure des Nomades du Collège Montmorency par la marque de 32-28.

Michaël Morin s'est notamment offert une performance de trois touchés et 125 verges de gain au sol tandis que le quart-arrière Charles Cossette a rejoint la recrue Alexandre Dessureault dans la zone payante pour permettre aux équipiers de François Dussault de mettre un baume sur leur élimination encaissée aux mains de ces mêmes Nomades à l'automne dernier.

Dans un duel âprement disputé, les Diablos ont retraité au vestiaire à mi-temps en retard 16-14. La pause aura été profitable alors que les Trifluviens ont été en mesure de s'offrir une avance 32-21. Cependant, les locaux n'ont jamais lâché prise, réussissant un gros jeux en fin de quatrième quart pour se rapprocher à quatre points. Les Nomades ont même tenté le tout pour le tout avec un botté court qui a finalement été récupéré par les Diablos pour mettre fin au suspense.

«C'est très satisfaisant comme performance. Nos vétérans ont beaucoup aidé à l'attaque. C'est toujours difficile de jouer le premier match de la saiosn car on n'a pas de vidéo pour se préparer, mais les gars ont démontré une belle force de caractère tout au long de la partie. Ce n'était pas évident en fin de match de tenir le coup, mais les gars ont réussi à gagner un match qu'on aurait peut-être trouvé une façon d'échapper par le passé.»

En plus de Morin et Dessureault, Louis Milot a aussi noirci la feuille de pointage avec un placement.

L'entraîneur-chef des Électriks, Guy Bergeron.

Les Électriks s'effondrent

Du côté de la troisième division, les Électriks de Shawinigan ont baissé pavillon à leur première sortie de la saison 24-16 devant les Voltigeurs de Drummondville.

Les Shawiniganais semblaient pourtant en bonne posture pour enregistrer une première victoire depuis octobre 2015. Après la première mi-temps, ils jouissaient d'une avance intéressante de 16-2. Cependant, le vent a complètement changé de côté lors des deux derniers quarts, au grand dam des joueurs en noir et jaune.

«Tout allait bien et, soudainement, tout s'est effondré . Plusieurs gars avaient gagné le match dans leur tête à la mi-temps», a lancé l'entraîneur-chef Guy Bergeron, au terme de la rencontre. «On a eu 250 verges de punition, il y a des vétérans qui ont abandonné le bateau alors qu'on avait besoin d'eux. Et notre manque d'expérience nous a nui. On a tout fait pour perdre le match en deuxième demie... et on a réussi.»

Malgré une façon de perdre fort décevante, le grand manitou du programme de football shawinganais tentait de s'encourager avec certains aspects positifs. «Notre joueur de la France Thomas Angelin a marqué un touché sur sa première course à vie au Canada, effort de 74 verges!. Zachary Lavergne a dominé physiquement sur la ligne offensive. Il y a certainement quelque chose à faire avec ce groupe-là.»

Outre Angelin, Bryan Nemay a inscrit un touché défensif en plus de réussir un touché de sûreté. Quant aux convertis, ils ont été l'oeuvre de Tommy Lalonde Blondin.

Les Électriks auront l'occasion de se reprendre alors qu'ils disputeront leur ouverture locale samedi prochain en recevant la visite des Indiens du Collège Ahuntsic à 13h.