À son deuxième départ cette saison, Victoria Lachance aurait mérité un meilleur sort, elle qui n’a pas reçu l’appui de sa défensive. Heureusement, les Aigles ont su combler un déficit de trois points, avant de gagner 5-4, en huitième manche contre Québec.
À son deuxième départ cette saison, Victoria Lachance aurait mérité un meilleur sort, elle qui n’a pas reçu l’appui de sa défensive. Heureusement, les Aigles ont su combler un déficit de trois points, avant de gagner 5-4, en huitième manche contre Québec.

Deuxième départ pour la lanceuse Victoria Lachance: les Aigles gaffent... et gagnent!

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Six erreurs en trois manches. Pour son deuxième départ de la saison avec les Aigles juniors, la lanceuse Victoria Lachance n’a pas eu l’aide de sa défensive. C’est dommage, car elle s’est encore bien débrouillée sur le monticule, dans ce qui était la dernière sortie à domicile avant le début des séries éliminatoires. La bonne nouvelle, c’est que l’équipe a su renverser la vapeur, avant de s’imposer 5-4 lors de la manche supplémentaire.

Active pendant quatre tours au bâton des Diamants de Québec mercredi soir au Stade Quillorama, la joueuse de 20 ans n’a donné que cinq coups sûrs et un but sur balles. Elle a souvent forcé ses adversaires à frapper des roulants. Le hic, c’est que les joueurs derrière elle ont connu toutes sortes d’ennuis.

Entre quatre matchs cet été, Victoria a présenté une moyenne de points mérités inférieure à 1,00 (0,95) pendant 14,2 manches de travail. Elle a aussi remporté une victoire. Il ne lui en manquait pas beaucoup pour en savourer une deuxième mercredi. Partie remise, qui sait!

«Sa compréhension du jeu et le fait qu’elle mise sur trois bons lancers en font une lanceuse difficile à affronter», analysait l’entraîneur-chef des Aigles Jr, Rémi Doucet, dans les minutes suivant ce 9e gain en 11 sorties à Trois-Rivières.

«Encore ce soir, elle était en contrôle, même si ça ne se passait pas très bien en défensive dans l’avant-champ.»

Alors que Québec menait 3-0, Doucet a cru bon de demander un temps d’arrêt pour calmer ses protégés. Cela s’est avéré fort payant, les Aigles amorçant leur remontée peu de temps après.

Hugues Marineau a couronné cette belle soirée de fin d’été avec un coup sûr au champ intérieur, poussant Jaycob Lachance à la plaque avec deux retraits en huitième.

Encore une option sur le premier rang

Rémi Doucet ne voulait pas nécessairement défendre ses joueurs pour la piètre qualité du jeu défensif, mais la balle a fait quelques bonds capricieux mercredi, ce qui a compliqué la tâche à tout le monde. Les Diamants ont aussi eu de la difficulté à négocier avec le terrain, même s’ils n’ont comptabilisé aucune erreur.

«J’ai aimé le travail de nos lanceurs et le caractère que les gars ont démontré. Contre une bonne équipe, en plus», a-t-il ajouté.

Les Aigles peuvent toujours aspirer au premier rang de leur division. Ils ont une victoire de moins que les Diamants, qui ont toutefois deux matchs de plus à disputer d’ici dimanche.

Carnet de notes

Les billets pour les séries éliminatoires au Stade Quillorama seront en vente en début de semaine prochaine. Le tout se mettra en branle le jeudi 3 septembre. Suivront des programmes doubles samedi et dimanche, partout à travers le circuit Brulotte, pour cette première série 3 de 5.

Appelé en relève à Victoria Lachance, Derek St-Pierre a savouré sa deuxième victoire de la campagne. Il n’a rien donné aux Diamants en quatre manches...

Raphaël Picard (2), Nicolas Vachon et Tom Guilbert ont inscrit les autres points des locaux...

Christophe Dubé avait commencé le match au monticule pour Québec. Son coéquipier Emanuel Rochon Nunez a subi la défaite.

À LIRE AUSSI De Danick à Victoria, en s'accrochant au baseball