Jordan Martel a déjà inscrit cinq buts depuis le début de la saison pour les Patriotes, qui ont la meilleure offensive du plateau jusqu’ici.

Deux rivaux et autant de tests pour les Patriotes

Trois-Rivières — Signe que les années de vaches maigres semblent être derrière eux, les Patriotes de l’UQTR sont finalement de retour au sein du classement des 10 meilleures universités du hockey universitaire canadien.

Grâce à ses six victoires consécutives, la troupe de Marc-Étienne Hubert occupe en ce moment le septième échelon au pays.

Des adversaires de la Ligue de l’Ontario, seuls les Ravens de Carleton font mieux qu’eux, avec la troisième position du classement national. Croyez-le ou non, c’est une première pour les Patriotes depuis le 30 octobre 2017!

«Nous sommes encore loin d’être parfaits, mais plus on apprend dans la victoire, plus ça devient intéressant pour nos recrues», sourit Hubert, dont le club a remporté pas moins de trois programmes doubles en autant de semaines.

Concordia et Ottawa

La fin de semaine qui s’amorce vendredi soir à Concordia s’avérera, aux yeux de l’entraîneur, le plus gros défi de la saison jusqu’à maintenant. Après leur match face aux Stingers (4-3-1) à Montréal, les Patriotes (6-1-1) reviendront à la maison en vue d’un premier affrontement face aux Gee Gees d’Ottawa (4-3), samedi soir au Colisée.

Avant l’amorce du calendrier, plusieurs s’entendaient pour dire qu’Ottawa et Carleton formaient les deux clubs à battre dans l’Est de la Ligue de l’Ontario. Les Gee Gees viennent toutefois d’échapper trois matchs en quatre sorties, notamment contre Ontario Tech et Western.

«C’est une équipe à maturité. Autant eux que les Stingers sont des prétendants pour terminer la saison dans le haut du classement.»

Avec 36 buts marqués en huit rencontres, les Trifluviens trônent au sommet du circuit pour l’offensive. Ils tenteront de décrocher un septième gain d’affilée, ce qui sera une première en deux ans aussi. Parions que les Stingers ont d’autres plans en tête: leur dernière victoire devant les hockeyeurs de l’UQTR remonte au 21 octobre 2016! En huit ans au Ed Meagher Arena, les Patriotes affichent un excellent rendement de 10 victoires et une seule défaite.

Verrette à l’écart

Mauvaise nouvelle pour les Patriotes, qui devront se passer des services du défenseur Étienne Verrette pour quelques semaines. C’est une lourde perte, l’ancien des Remparts écoulant de précieuses minutes sur l’une des deux premières paires en défense.

L’attaquant Zachary Lavigne sautera encore son tour, tandis qu’Olivier Garneau disputera samedi son premier match à domicile, lui qui est revenu à l’action le week-end dernier après avoir raté tout le camp d’entraînement. Il s’était blessé lors du premier match en Europe, au mois d’août.

«Ça change toute la dynamique, car c’est l’ailier droit de notre premier trio», rappelle Marc-Étienne Hubert, heureux d’avoir vu son protégé inscrire son premier but universitaire contre Laurentienne.

Parmi les recrues qui se débrouillent plutôt bien ces temps-ci, il y a également Samuel L’Italien. Il occupe le premier rang des marqueurs du circuit ontarien parmi les joueurs de première année, avec Franco Sproviero des Mustangs de l’Université Western. L’Italien revendique 11 points, dont quatre buts.