Deux pilotes de la Mauricie ont dans leur mire le titre du championnat de la Coupe Nissan Micra.

Deux Mauriciens visent le championnat

Trois-Rivières — Deux pilotes de la Mauricie, Kevin King et Sylvain Ouellet, ont dans leur mire le titre du championnat de la Coupe Nissan Micra, cette fin de semaine sur le Circuit Mont-Tremblant pour la Classique d’automne.

King tentera, à sa cinquième saison dans cette série monotype, d’être sacré vainqueur du calendrier pour la première fois alors que Sylvain Ouellet voudra faire de même dans la classe senior. Ouellet surfe sur une belle séquence de quatre victoires de suite. Il accuse 16 points de retard sur le meneur Frédéric Bernier, un pilote d’expérience en Nissan Micra.

Kevin King accuse 42 points de retard sur le meneur du championnat.

Si Ouellet peut vraiment aspirer au championnat senior, ça risque d’être plus ardu dans la classe générale pour King, dont l’écart est de 42 points avec l’actuel meneur Marco Signoretti, une recrue. Ceci dit, tout demeure possible, d’autant plus que 23 pilotes prendront le départ pour les deux épreuves du week-end, samedi et dimanche à 14 h. Ces courses seront diffusées en direct sur la page Facebook de la série.

«Ça pourrait jouer du coude, prévoit King, qui a déménagé à Trois-Rivières, il y a plusieurs années, pour se rapprocher du monde de la course automobile et vivre sa passion. Si je gagne et qu’il termine autour du cinquième rang samedi, je serai vraiment dans la lutte pour dimanche. Marco n’a pas toujours eu du succès à Tremblant et de mon côté, c’est un circuit que j’ai bien apprivoisé avec le temps et où je récolte souvent des podiums, alors je suis confiant.»

King a toujours été impliqué dans des luttes épiques en Coupe Nissan Micra, la plupart du temps avec Olivier Bédard, qui a décidé de quitter la série en début de saison afin de se concentrer sur les activités des monoplaces de la Formule 1600. Mais voilà, King a rencontré sur sa route Signoretti, qui a pris une option sur le championnat au cours des dernières semaines en doublant King au classement. «Notre rivalité est intense, mais saine, on se respecte beaucoup Marco et moi, car on vient du milieu du karting tous les deux. Je ne peux pas dire que la rivalité était aussi saine avec Olivier. Je sens que je suis dû pour un titre, j’entretiens encore beaucoup d’espoir d’y arriver.»

En plus de King et Ouellet, les pilotes de la région Marie-Josée Massicotte, Mario Berthiaume, Francis Bellerive, André Lapointe et Éric Chaput seront sur la ligne de départ à Tremblant.