Le gardien des Estacades Vincent Filion est l’un des deux joueurs retenus à sa position, dans tout le pays.
Le gardien des Estacades Vincent Filion est l’un des deux joueurs retenus à sa position, dans tout le pays.

Deux Estacades aux Olympiques de la Jeunesse

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Autre démonstration évidente que la Mauricie et le Centre-du-Québec fournissent actuellement une excellente manne de jeunes espoirs en hockey, les Estacades midget AAA de Trois-Rivières ont appris que deux de leurs protégés participeront aux Jeux olympiques de la Jeunesse, le mois prochain en Suisse.

Les heureux élus sont le gardien originaire de Shawinigan Vincent Filion, ainsi que le capitaine de la formation et meilleur défenseur de son groupe d’âge au Québec, Tristan Luneau de Victoriaville.

Filion et Luneau, deux pièces maîtresses de la formation trifluvienne, représenteront donc le Canada pour la première fois de leur carrière sur la scène internationale.

Les Olympiques de la Jeunesse déroulent le tapis aux plus beaux espoirs de 15 ans de 6 pays. Les États-Unis, la Russie, la Finlande, les hôtes de la Suisse de même que le Danemark figurent aussi au programme en hockey masculin. C’est la ville de Lausanne qui recevra ces troisièmes olympiades d’hiver dédiées à la relève.

Le stress de Luneau

«Quel honneur! Je suis tellement soulagé. Ce fut un long processus, je savais que des gens de Hockey Canada nous épiaient et j’y pensais beaucoup dans les dernières semaines», partageait Luneau, lundi soir au Nouvelliste.

L’adolescent semble toujours en parfait contrôle sur la patinoire depuis le début de la saison. Aucun doute, il s’impose comme l’un, sinon le meilleur joueur de 15 ans à travers le Québec. Pourtant, il a vécu passablement de stress jusqu’à la fin de ce processus de sélection.

«Oui, je tenais vraiment à me tailler une place sur cette équipe nationale. J’ai été déçu qu’on ne me choisisse pas pour le Mondial des moins de 17 ans, alors je comptais me reprendre pour les Jeux de la Jeunesse. D’y parvenir avec un coéquipier, c’est encore plus significatif.»

À Lausanne, Filion et Luneau ne perdront pas trop leurs repères puisqu’ils évolueront sur une glace de dimension olympique, comme au Complexe sportif Alphonse-Desjardins. «Disons qu’on est à l’aise sur une grande patinoire! Jouer 20 matchs par année depuis deux ans, ça pourrait m’avantager.»

Tristan Luneau s’impose cette année comme l’un, sinon le meilleur joueur de la Ligue de hockey midget AAA.

Luneau sera en quête d’un deuxième triomphe en autant d’années dans une compétition d’envergure: il avait aidé Équipe Québec à remporter l’or aux Jeux du Canada l’hiver dernier. «Je ne me mettrai pas une pression indue, sauf que c’est certain qu’on va viser l’or.»

En 28 parties cette saison dans le midget AAA, Luneau revendique six buts et 22 passes. Son différentiel de +17 est l’un des meilleurs du circuit.

Tout un vote de confiance

Des deux candidatures, celle de Vincent Filion paraissait la moins certaine. Pas que le jeune homme ne fait pas le travail, au contraire. Il est identifié comme l’un des deux ou trois meilleurs gardiens de 15 ans au Québec, mais encore devait-il forcer la main des dirigeants de Hockey Canada face à tous les autres joueurs à sa position au pays! Et on le sait, il y a bien peu d’élus entre les filets. En fait, ils seront deux à Lausanne: Filion et Dylan Ernst, un jeune de la Saskatchewan.

«On m’a appelé mercredi soir durant le Challenge CCM, mais je ne l’ai su que le lendemain matin, car l’entraîneur [Frédéric Lavoie des Estacades] avait nos cellulaires», a mentionné Filion en riant. «Finalement, c’est mon père qui m’a annoncé la nouvelle. Il fallait pas trop l’ébruiter, je suis content de finalement pouvoir le dire!»

Avant d’atteindre le midget AAA cet automne, Filion et ses coéquipiers des Estacades bantam AAA ont causé une belle surprise, au printemps passé, en gagnant les Championnats provinciaux dans leur catégorie. À la fin janvier à Lausanne, il visera un autre titre, cette fois international. Ce n’est pas banal à son âge et il le sait.

«Peu importe la compétition, quand tu portes un chandail du Canada au hockey, tu veux gagner! J’ai vraiment hâte d’y être.»

Les jeunes Canadiens seront dirigés par l’ancien porte-couleurs du Tricolore, Gordie Dwyer.

Les Estacades dans un club sélect

Dix-sept hockeyeurs de partout au pays composeront l’alignement du Canada en Suisse. Luneau et Filion sont deux des cinq Québécois choisis. En jetant un regard vers la provenance des joueurs, on remarque que les Estacades forment une des trois équipes à miser sur plus d’un athlète. Toronto Jr Canadiens et Toronto Marlboros auront eux aussi deux représentants.

«C’est pleinement mérité pour les deux, de dire l’entraîneur-chef des Estacades Frédéric Lavoie. Je sais que les gars peuvent avoir un impact sur les succès du Canada là-bas. Ils risquent de rater entre quatre et six matchs de notre saison, mais ils seront heureusement de retour pour les séries.»

Les Olympiques de la Jeunesse rassembleront quelque 2000 athlètes de huit sports différents. Ces Jeux auront lieu du 10 au 22 janvier.