Deux clubs emprisonnés dans le même cycle

Les deux clubs qui s'affrontent ce soir au Centre Gervais Auto sont emprisonnés dans le même cycle de reconstruction. Cataractes et Sea Dogs, depuis leur participation au tournoi de la Coupe Memorial à Shawinigan au printemps 2012, forment les deux pires équipes de la LHJMQ depuis ce temps.
La chute des Sea Dogs a été particulièrement vertigineuse. De 2010 à 2012, sous la férule de Gerard Gallant, les Sea Dogs ont réécrit plusieurs records du circuit Courteau, participé à trois finales, soulevé deux Coupes du Président et bu dans une Coupe Memorial. Après ce segment de trois ans, Gallant a gradué chez les pros, tout comme les Jonathan Huberdeau, Charlie Coyle, Éric Gélinas, Simon Després, Nathan Beaulieu et Tomas Jurco, qui ont tous touché à la LNH.
Depuis l'an dernier par contre, rien ne va plus à St.John, au point où les Sea Dogs ont viré le directeur-gérant Mike Kelly et ont décidé de lancer un appel d'offres afin de lui trouver un successeur!
Si le directeur-gérant Martin Mondou est bien en selle à Shawinigan, il a dû faire son deuil du pilote Éric Veilleux après la conquête historique de 2012, lui qui a préféré une offre du Drakkar après une fin de relation houleuse au Centre-Mauricie. Son remplaçant, Denis Chalifoux, a démissionné après une seule saison où son club a raté les séries, et c'est maintenant au tour de Martin Bernard de tenter d'éviter cette humiliation.
À cet effet, les Cataractes sont toujours dans le rétroviseur du Phoenix, qui a cinq points de priorité au 16e et dernier rang donnant accès aux séries. Étant donné leur calendrier, les hommes de Bernard ont besoin d'une victoire ce soir face aux Sea Dogs s'ils veulent améliorer leurs chances de réécrire l'histoire en devenant le premier club de la LHJMQ à se qualifier pour les éliminatoires après avoir perdu ses 10 premiers matchs.
En 2012, les Cataractes avaient eu besoin d'une victoire face aux Sea Dogs en demi-finale de la Coupe Memorial afin de se frayer un chemin jusqu'en finale. L'enjeu n'est pas aussi glorieux, ce soir, mais les Sea Dogs peuvent certainement s'offrir une petite revanche aux dépens de leurs vieux rivaux en quittant la Mauricie avec les deux points à l'enjeu...