Photo Isabelle Levesque. Francois Pratte, boxeur

Deux baptêmes pour Pratte

Trois-Rivières (VG) — Pour sa 10e sortie professionnelle, le boxeur François Pratte aura droit à deux nouveautés en simultané, le 16 mars au Casino de Montréal. En plus de livrer un premier duel de huit rounds, le protégé de l’écurie Eye of the Tiger Management se frottera à un premier adversaire gaucher.

Ainsi, en sous-carte du choc qui opposera le mastodonte Arslanbek Makhmudov à Avery Gibson, le Prattyboy (8-0-1) va en découdre avec Jorge Garcia Jimenez (13-2-1, 10 K.-O.), un Mexicain de 24 ans qui a remporté ses six derniers combats. Même s’il n’a pas toujours affronté des boxeurs de haut niveau, Chicharo a néanmoins eu droit à quelques tests bien corsés dans son pays natal. Le 16 mars, il en sera à une première expérience à l’extérieur du Mexique.

«J’ai vu des vidéos de lui circuler. Enfin! C’est la première fois que je vais pouvoir me préparer en ayant vu mon adversaire à l’oeuvre», explique l’ancien champion canadien chez les amateurs.

Face à Garcia Jimenez, Pratte tentera de retrouver le chemin de la victoire. Le 26 janvier dernier, le Trifluvien de 28 ans a vu sa fiche parfaite être entachée par un verdict nul technique lors de son affrontement avec le Mexicain Sergio Silva. À la suite d’un coup tête accidentel ayant coupé le Mexicain, l’officiel avait déclaré le combat un nul technique.

Quelques semaines plus tard, le protégé de Jimmy Boisvert est enchanté de pouvoir reprendre l’action aussi rapidement, d’autant plus qu’il aura entre les pattes un client de qualité. «Il est 84e au monde selon le site Boxrec. C’est le genre d’adversaire que ça me prend pour monter dans les classements. Avec une victoire, je pourrais me rapprocher du top 50», espère Pratte.

Selon les premières observations, Garcia Jimenez n’est pas du style à reculer. À son premier combat en carrière, il s’était incliné par décision partagée devant un adversaire qui affichait un dossier de 20-6-1! «Il a un style parfait pour moi, ça va donner un bon show. C’est un bagarreur, très agressif. Il fonce beaucoup, il avance tout le temps. Ça va être à moi de ne pas entrer dans son jeu et demeurer avec forces: ma technique et mon jeu de pieds.»

Reconnu pour sa précision, le Prattyboy devra justement s’en servir à profusion afin de garder son rival à distance. «Il a l’air un peu plus petit que moi. Même s’il avance beaucoup, il se fait quand même toucher facilement. Par contre, il est tough et il ne tombe pas facilement.»