Les Estacades juvéniles connaissent une excellente saison au sein du meilleur réseau provincial en volleyball. Les finissantes Gabrielle Fortin, Laurence Flamand, Rachel et Roxane St-Amand de même que Justine Raymond ont d'ailleurs toutes obtenu confirmation qu'elles évolueront en première division collégiale l'an prochain.

Des volleyeuses qui ont de quoi être fières

Les Estacades n'auront pas mis de temps à se faire respecter au sein de la meilleure ligue de développement en volleyball féminin au Québec.
Dès leur première année, les joueuses juvéniles pourraient aspirer au championnat de la saison si elles parviennent à maintenir leur position de tête, à l'aube du tournoi final présenté ce week-end devant parents et amis, à l'Académie les Estacades.
Coordonnateur du programme Sport-études, Mathieu Guillemette connaissait le potentiel de ce groupe d'adolescentes. 
Les filles n'avaient pas décroché le titre de vice-championnes provinciales par hasard au printemps dernier, en deuxième division. Cette cohorte a gagné beaucoup plus de matchs qu'elle en a perdus en cinq ans, que ce soit dans les ligues scolaires ou au civil, avec l'Attaque de la Mauricie.
Mais de là à prétendre au titre de la saison régulière, lors de la campagne inaugurale de surcroît, il y a un pas que Guillemette n'aurait peut-être pas franchi. Et pourtant!
«Je suis très fier! Elles ont embarqué dans notre projet sans poser de questions, ou presque pas», sourit le coordonnateur, sous le regard complice de ses joueuses, qui sont dirigées par Myrianne Courteau. 
Cinq d'entre elles ont d'ailleurs appris qu'elles poursuivraient leur cheminement au niveau collégial dans la meilleure ligue de la province. Il s'agit des ailiers Laurence Flamand et Roxane St-Amand (Cégep Garneau à Québec), des joueuses de centre Justine Raymond (Garneau) et Gabrielle Fortin (Cégep Édouard-Montpetit à Longueuil) ainsi que de la passeuse Rachel St-Amand (Garneau).
«Envoyer cinq de nos joueuses en D1 au cégep, c'est du jamais vu aux Estacades et ça arrive très rarement dans la région aussi. Nous avons vraiment une excellente cuvée», lance Mathieu Guillemette.
«Ça se passe bien jusqu'à maintenant, on travaille fort avec les entraîneurs, indique Roxane, l'une des deux jumelles St-Amand. Nous avons un objectif en tête chez les Estacades depuis le début de l'année et c'est de se rendre le plus loin possible aux provinciaux en mars. Au niveau civil avec l'Attaque, on vise aussi un bon résultat au Championnat canadien à Edmonton.»
Mais avant de penser à ces championnats, les filles désirent en mettre plein la vue à leurs proches, samedi, alors que les activités du circuit juvénile féminin reprennent, cette fois à l'Académie les Estacades. Ce sera le seul tournoi de l'année organisé à la maison.
Pour l'occasion, les Estacades joueront quatre parties, dont la première à 8 h 30. Le classement est très serré: seulement six points séparent les positions 1 à 6! Les Estacades misent sur une courte avance d'un point sur les joueuses du Collège Jean-Eudes, campées au deuxième rang. 
«Tout se décide en fin de semaine, fait remarquer Guillemette avec fébrilité. On a donc besoin de l'appui de la foule!»