Des trophées, des sourires et des larmes

Pour ce 35e anniversaire du Gala Sport Hommage-Mauricie, de nouvelles catégories ont fait leur apparition, puisque les sports individuels et collectifs ont été scindés pour les niveaux québécois et canadien.
La lutte a été chaude chez les hockeyeurs, alors que le défenseur des Cataractes Samuel Girard a eu le meilleur sur l'attaquant des Patriotes Guillaume Asselin au niveau canadien sport collectif. Chez les dames, c'est Carrie-Ann Auger qui a remporté la palme, sous les applaudissements nourris de ses coéquipières chez les Diablos basketball.
«Depuis cinq ans, le programme est en croissance constante. Les entraîneurs ont beaucoup contribué à ça. Les filles travaillent fort et on veut aller au sommet.»
Au chapitre des sports individuels, le coureur de fond Antoine Thibeault a rejoint Viviane Tranquille (voir texte page 31) sur la scène à titre de gagnant. Le coureur du club Zénix a connu une forte saison, devenant champion continental au 3000 m steeple et se rapprochant dangereusement des standards olympiques. «Quand je regarde ma dernière année, je me rends compte qu'elle a été superbe. Tous les objectifs que je m'étais fixés ont été réalisés. J'espère que ça va continuer comme ça en 2017, mais il va falloir que je travaille encore plus fort.»
Thibeault n'a pas été le seul membre du Zénix à grimper sur la scène samedi, puisque Marie-Frédérique Poulin et Pierre Thibodeau ont été honorés à titre d'athlète québécois individuel et entraîneur de l'année respectivement.
Gagnants de la coupe Queen l'hiver dernier, les Patriotes de l'UQTR ont livré une chaude lutte aux Cataractes de Shawinigan, finalistes de la coupe du Président. Ce sont finalement les universitaires qui l'ont emporté dans la catégorie équipe de l'année. Avec la formation sur la route en Ontario, les dirigeants de l'UQTR n'avaient pas cru bon de dépêcher un représentant pour le gala, même si elle avait deux nommés dans deux des principales catégories... Une situation qui a fait jaser.
Le baseball a aussi eu son mot à dire lors de la soirée, puisque Steeve Ager a été nommé entraîneur de développement de l'année pour son travail dans la structure des Aigles. Son boulot des dernières années a quant à lui permis aux Estacades midget AAA, dirigés par Gaétan Gagnon, de se hisser au sommet dans la catégorie Équipe mineure par excellence. Les Estacades ont été sacrés champions provinciaux même s'ils avaient la plus petite équipe du plateau. D'ailleurs, un de leurs porte-couleurs, Deven Lacerte Desmarais, a été nommé athlète québécois par excellence en sport collectif lors du gala.
Chez les officiels, c'est Michel Dumont, qui supervise des compétitions de patinage de vitesse sur courte piste aux quatre coins de la planète, qui a obtenu la palme.
Carnet de notes
La catégorie Coup de coeur a de nouveau permis aux spectateurs de vivre de belles émotions lors de cette soirée, alors que l'initiative de Patrick Crépin et Caroline Forest, qui permet à de jeunes handicapés de pratiquer le baseball, a été soulignée. De plus, les prouesses d'Odélie Boudreau, qui pratique le taekwondo même si elle est non-voyante, en ont épaté plus d'un.
Invité sur la scène pour la catégorie reine de la soirée, le coprésident d'honneur Marcel Jobin a bien failli annoncer le gagnant avant même que les nommés ne soient présentés à la foule. Mais qui peut reprocher à Marcel Jobin d'être rapide?
Le président de la Corporation Sport-Hommage Mauricie, André Beauchesne, a lui aussi eu droit aux grands honneurs pour ses 30 années de loyaux services. Même la journaliste de RDS Chantal Machabée a fait une apparition vidéo pour rendre hommage à son collègue. Le chef d'orchestre n'a pas pu retenir ses larmes.