Le duo Mark Scheifele- Blake Wheeler va continuer d’étourdir les défensives ennemies en séries.

Des Jets sans complexe

COMMENTAIRE / Ces séries s’annoncent palpitantes, mes amis!

Au moins six équipes ont des chances, à mon humble avis, de soulever la coupe Stanley. Et il ne faut jamais exclure des surprises.

Du lot, le Lightning, les Penguins, les Jets et les Ducks devraient se faufiler dans le carré d’as. Les gagnants à la fin de ce marathon de plus de deux mois: les Jets!

Non, je ne suis pas tombé sur la tête. Je sais, bien des gens croient qu’ils ne survivront pas au 2e tour, quand ils croiseront ces coriaces Predators. Autant ces derniers sont solides, autant les Jets n’ont aucun complexe. Les Predators sont mieux nantis en défense mais en attaque, la force de frappe des Jets est hallucinante. Un mélange de talent, de gabarit et de hargne qui sera mortel pour les rivaux de la bande à Paul Maurice. Les Jets semblent avoir enfin trouvé un gardien en Connor Hellebuyck en mesure de tenir le fort quand la situation l’exige. Ce sera une guerre de tous les instants avec les Predators si ces deux clubs se croisent mais je crois que l’offensive aura le meilleur au photo-finish.

Et ce serait tant mieux pour le hockey. Il s’est marqué beaucoup plus de buts cet hiver dans la LNH. Souhaitons que la tendance soit la même en séries. Avec les Scheifele, Laine, Wheeler, Ehlers, Connor, Stastny, les Jets peuvent faire leur part. Avouez que ce serait chic pour les partisans des Jets, qui sont inconditionnellement derrière leur équipe. Et puis, ça ferait suer ce bon vieux Gary Bettman, qui ne montre pas beaucoup de reconnaissance envers les marchés canadiens. Celui qui n’a pas trop d’appétit pour le retour des Nordiques risque la syncope si jamais les Jets vont jusqu’au bout...