Patrice L’Heureux a affronté David Cadieux deux fois plutôt qu’une en 2006.
Patrice L’Heureux a affronté David Cadieux deux fois plutôt qu’une en 2006.

Des événements sportifs de la Mauricie qu’on aimerait revoir [VIDÉOS]

Trois-Rivières — Petit voyage dans le temps mercredi, gracieuseté de la Formule 1, qui a diffusé sur ses plateformes le Grand Prix d’Europe de 1997, celui où Jacques Villeneuve devient champion du monde au terme d’une bataille épique avec Michael Schumacher. Et si nous pouvions revivre, en communauté virtuelle, quelques grands moments de la scène sportive des dernières décennies en Mauricie?

Les choix ne manqueraient pas. Le problème, c’est que ce ne sont pas tous ces événements qui ont été télédiffusés. Plusieurs ne survivent que dans la mémoire des témoins sur place à l’époque, ou encore dans les articles de journaux.

Les chocs Cadieux-L’Heureux

Le monde du sport régional a vibré, en 2006, autour de la rivalité entre deux boxeurs de la catégorie des poids lourds: Patrice L’Heureux de Shawinigan et David Cadieux de Trois-Rivières.

Leurs combats présentés à l’aréna Jacques-Plante (12 mai) et au vieux Colisée (18 novembre) ont attiré des milliers de personnes et attisé les passions de la communauté pugilistique. Cadieux a eu le dessus les deux fois.

Depuis, la Mauricie a été le théâtre d’autres belles soirées, notamment avec un autre poids lourd, Simon Kean celui-là, mais la confrontation entre des athlètes des deux plus grandes villes de notre région demeure un classique difficile à égaler, parce que cela dépassait les frontières du sport.

Une légende allait naître

Impossible d’ignorer la victoire de Gilles Villeneuve au Grand Prix de Trois-Rivières en 1976. On paierait cher pour retourner au parc de l’Exposition, par un beau dimanche de septembre, il y a plus de 43 ans, quand Villeneuve a enlevé les honneurs de l’épreuve en Formule Atlantique, devant le pilote de F1 James Hunt.

Gilles Villeneuve, à Trois-Rivières en 1976

Sous l’ordre de la puissante écurie McLaren, le Britannique était venu à Trois-Rivières spécifiquement pour épier les talents de ce jeune Québécois.

Cette journée-là, Villeneuve fait la barbe à Hunt, futur champion mondial devant Niki Lauda, et Allan Jones. Une légende allait naître.

1979, 1985 et 2012

Les Cataractes ont invité leurs partisans, au début de la période de confinement, à regarder la finale de la Coupe Memorial d’il y a huit ans. Du pur bonheur.

Avec le recul, on réalise que cette victoire a été acquise face à une redoutable équipe de London, qui mise aujourd’hui sur plusieurs ambassadeurs ayant de belles carrières dans la LNH.

Les Cataractes ont enflammé Shawinigan en mai 2012.

Ce serait également intéressant de mettre la main sur les vidéos des éditions de 1979 (Draveurs) et 1985 (Cataractes). Les deux fois, nos équipes régionales ont frôlé le championnat national, après avoir connu de brillantes saisons. Des rencontres ont même été disputées respectivement à Jacques-Plante et au Colisée, mais pas les finales, malheureusement.

Pendant qu’on y est, on prendrait volontiers un montage des meilleurs moments des affrontements entre les Cataractes et les Draveurs. Bagarre entre les entraîneurs Ron Racette (Shawinigan) et Michel Bergeron (Trois-Rivières) incluse!

La 25e de Serge Corbin

Parce que c’est un nombre symbolique et qu’il a conquis le cœur de milliers de spectateurs, du nord au sud de la Mauricie, on aimerait retracer des capsules vidéos de la 25e victoire de Serge Corbin à la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Jeff Kolka et Serge Corbin, à l’arrivée de la 70e Classique internationale de canots de la Mauricie, en septembre 2003.

Sinon, l’édition de 2019 nous vient en tête. Cette 86e Classique fut l’une des plus spectaculaires de la longue histoire de la compétition. Le 2 septembre dernier, Jimmy Pellerin et Steve Lajoie devançaient par 13 secondes le tandem de Mathieu Pellerin et Matt Meersman. 

Ces derniers avaient toutefois remporté la victoire d'étape, entre Shawinigan et Trois-Rivières, par seulement 46 centièmes de seconde! Du bonbon pour les spectateurs.

Un classique qui serait bon de revisiter avec le quatuor, autour d’une bière, quand les rassemblements seront de nouveau autorisés...

Le Stade vibre pour Gagné

Le Stade de baseball de Trois-Rivières, temple de la discipline dans la région depuis la fin des années 30, a été le théâtre de rencontres mémorables: championnats canadiens juniors, Championnat mondial junior de 1989, matchs de la Ligue Eastern.

Le 28 août 2015, Éric Gagné enfile le maillot des Aigles Can-Am contre les Capitales de Québec. Devant plus de 6000 personnes, selon les chiffres fournis par l’organisation et la Ville de Trois-Rivières, le gagnant du trophée Cy-Young de 2003 lance pendant quatre manches et un tiers, dans une victoire de 5-3 sur les Capitales de Québec.

Éric Gagné a lancé devant plus de 6000 personnes, le 28 août 2015.

La foule l’acclame à son retour dans l’abri, tellement qu’il doit ressortir pour la saluer une autre fois. Quelques semaines plus tard, les Aigles remportaient leur premier championnat.