Cinq ans après la disparition du Challenge 3R de Trois-Rivières, les courses sur les ovales de glace seront de retour dans la région, le 3 mars à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Des courses sur glace à Sainte-Geneviève

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN — Petit à petit, Sainte-Geneviève-de-Batiscan retrouve ses lettres de noblesse comme destination prisée dans le monde des sports motorisés.

Après la présentation des courses de motos et de quads, en juillet dernier, le cœur du village sera de nouveau le théâtre d’une compétition, le dimanche 3 mars, cette fois sur un ovale de glace, sur la rivière Batiscan.

«Il y a 20 ans, le motocross occupait une place importante dans le cœur des gens de Sainte-Geneviève. Puis, un jour, les courses ont cessé. On essaie de repartir ça depuis l’an dernier et les résultats sont encourageants jusqu’à maintenant», mentionne l’un des organisateurs et responsable de la portion superquad de l’événement, Sylvain Arseneault.

La tenue de courses sur un ovale glacé devrait combler certains amateurs. En 2014, le Challenge 3R, présenté à l’Hippodrome de Trois-Rivières, avait rallié beaucoup de pilotes de diverses catégories, dont Jacques Villeneuve, le frère de Gilles. Les promoteurs, ambitieux, avaient néanmoins bouclé l’activité avec un important déficit, notamment en raison des coûts exorbitants associés à une telle compétition. La réponse du public avait aussi été décevante.

«C’est l’une des meilleures courses que j’ai vues sur glace, c’était spectaculaire, se souvient Arseneault. Ils avaient tenu les activités du jeudi au dimanche, c’était lourd comme commande.» Le Challenge 3R n’avait d’ailleurs pas connu de suite après 2014. Avant lui, le Grand Prix de Shawinigan avait rallié les passionnés pendant plusieurs années, avant de disparaître.

Pour Sainte-Geneviève cependant, on se montre confiant. Les courses d’été programmées il y a quelques mois avaient été un succès. De plus, le calendrier des séries d’hiver aura pris fin, le 3 mars, lorsque les quadistes et les pilotes de motos se donneront rendez-vous à Sainte-Geneviève. «On a changé la date pour que ça adonne au maximum de participants.»

L’événement est organisé par Marco Jacob, en collaboration avec Flat Track Québec et le Grand Prix de Trois-Rivières. «Nous avons décidé de créer l’événement sur le tard. En gros, on voit ça comme un essai», indique Marc-André Pagé, de Flat Track Québec, dont l’organisme sera d’ailleurs de retour à l’Hippodrome 3R, en mai.

«On veut faire revivre les belles années des ovales de glace. Il y a presque 30 ans, c’était très couru dans la région. À Saint-Narcisse, ils organisaient des courses devant 5000 à 6000 personnes! On pense qu’il y a encore un public pour ça. En tout cas, il va y avoir beaucoup de pilotes», conclut Sylvain Arseneault.